Jaynet Kabila remplacée à la présidence de la commission parlementaire défense et sécurité

0
44


Le réaménagement des commissions se poursuit à l’Assemblée nationale. D’importants changements ont été enregistrés hier à la Commission Défense et Sécurité où Jaynet Kabila a débarrassé le tablier. 

         Élue à la tête de ladite commission depuis le début de la législature en cours, la députée nationale Jaynet Kabila ne siégera donc plus dans cette Commission. Car les élus du peuple ont porté leur choix sur le député Mubonzi Bertin de l’Union pour la Nation congolaise. Ce changement est venu consolider l’Union Sacrée pour la Nation au niveau de la base au sein du Parlement.

         En dehors de la commission  défense et sécurité décapitée de sa présidente, d’autres changements sont intervenus comme, à titre illustratif, au sein de la Commission droits humains. La députée nationale Christelle Vuanga se chargera désormais de la commission genre, famille et enfants.

         Tous ces changements ne sont pas une surprise au sein des représentants du peuple ni de la population. Il est tout à fait normal qu’avec la nouvelle configuration de la classe politique congolaise, les élus du peuples estiment qu’il était temps d’opérer des changements au niveau des commissions parlementaires. Sans ces changements, la chambre basse courait le risque d’une inadequation entre le bureau, la nouvelle majorité ainsi que les commissions. En cas de blocage à l’examen des dossiers, c’est encore ce peuple qui attend des changements à tous les niveaux qui risquait de déchanhter.

         Il est important de signaler que toutes les commissions au sein de cette assemblée nationale étaient le fruit de la défunte alliance entre le Front commun pour le Congo et le Cap pour le changement (Cach). Nostalgiques ou fidèles à leur regroupement politique qui place l’autorité morale au dessus de tout, tous les députés  réfractaires au changement ne pouvaient qu’être mis de côté. Car, il n’est un secret pour personne que ce système de l’autorité morale a démontré ses limites en ce qui concerne le bien-être de la population.

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •