ISTA : Bahati pour un Ordre National des Ingénieurs

0
122

Le Président du Sénat, le professeur Bahati Lukwebo, a effectué une visite éclair à l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA),  le vendredi 01 Octobre 2021. Invité par l’Association des ingénieurs de la Républqiue Démocratique du Congo, le speaker de la chambre haute  du Parlement a adopté  lors de cette rencontre avec les «Mushetumen», un profil digne d’un  «jeune leader de leur génération».

Accueilli par le comité de gestion de cet établissement d’enseignement supérieur dirigé par le directeur général Pierre Kasengedia, face aux étudiants, l’association des ingénieurs ainsi que d’autres officiels, le numéro 1 du Sénat  s’est facilement retrouvé dans sa casquette de professeur d’universités. C’est un Bahati Lukwebo avec « esprit » qui a lancé le credo reconnu aux étudiants : « camarade o! ».

              Dans son adresse, le prof Bahati a commencé par  saluer le sens managérial du comité de gestion, qui a su maitriser enseignants, collaborateurs, étudiants, ainsi que personnels administratifs. Car, depuis la prise du pouvoir par ledit comité, l’Ista n’est plus l’épicentre des désordres à Kinshasa. Il a félicité, du haut de la tribune et devant une foule d’étudiants présents dans le salle de promotion, l’actuel Directeur général de cette institution d’enseignement supérieur, le professeur  Pierre Kasengedia, pour avoir fait de l’Ista-Ndolo un havre de paix:

            « Depuis que le professeur Kasengedia est à la tête de l’Ista, il faut l’avouer, sauf si l’on est de mauvaise foi, on doit reconnaître qu’il a apporté une touche appréciable quant à l’organisation et la dispensation des cours mais également quant à faire respecter l’Ista. L’Ista, à un certain moment, commençait à nous donner du fil à retordre, nous les professeurs et nous les dirigeants. Et voilà que la discipline est revenue », a-t-il indiqué.

           S’adressant aux jeunes, principalement les ingénieurs, le Président du Sénat les  a encouragés à travailler d’arracher-pied afin d’obtenir des élus (sénateurs et députés nationaux), la loi  portant création de «l’Ordre National des Ingénieurs de la République Démocratique du Congo’’. C’est de cette façon que leur métier sera valorisé. Car, pense-t-il,  cet ordre va donner  un coup de pouce au travail quotidien et permanent des ingénieurs congolais. En plus de cela, les membres auront la facilité d’une reconnaissance au niveau national et international.

        Le président du Sénat estime qu’il faut profiter de l’expertise et du courage des autorités actuelles de l’Ista pour réaliser des innovations technologiques. La vision du chef de l’Etat,  Félix Antoine Tshisekedi  Tshilombo, est de redorer l’image de nos institutions de formation, de relever les défis de l’enseignement au Congo, de revêtir nos universités de l’identité qu’elles avaient dans le passé.   

            Il faut effectivement reconnaître que le professeur Pierre Kasengedia fait preuve d’une maîtrise particulière de la situation dans cette institution d’enseignement supérieur qui ressemblait jadis à un camp militaire. Ce fin stratège a pu non seulement faire de l’Ista une institution d’enseignement technique de qualité avec le souci d’en faire un Massachusetts Institute d’Afrique centrale, mais aussi un site où il fait bon vivre.

Dorcas NSOMUE MPIA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •