Sur instruction du Chef de l’Etat : le DG de Transco suspendu !

0
214

Sur instruction du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le Directeur général de la société Transco, Michel Kirumba Kimuha, est suspendu de ses fonctions. Cette décision lui a été signifiée hier mercredi 30 janvier 2019 par le Vice-Premier ministre
et ministre des Transports et Voies de Communications, José Makila Sumanda. Son intérim sera assuré par le Directeur général adjoint, John Andrew Bluckson Bongi.

On rappelle que le personnel de la société Transco, avec à sa tête
les conducteurs et les receveurs, est en grève depuis le lundi 28
janvier 2019, pour cause d’arriérés de salaires et de primes. Saisi du
dossier, le Chef de l’Etat avait chargé son Directeur de Cabinet,
Vital Kamerhe, d’entendre les parties en conflit, à savoir la
direction générale et la délégation syndicale, le mardi 29 janvier, en
présence des ministres des Finances et du Budget. Au terme de cette
rencontre, une instruction expresse de la présidence de la République
invitait les deux membres du gouvernement à libérer, en urgence, les
fonds requis pour la liquidation des arriérés de salaires et primes
des agents, en attendant le renouvellement du charroi grâce au
financement du gouvernement.
Il a toutefois été constaté qu’en dépit de l’engagement ferme du Chef
de l’Etat de décanter la situation financière, le personnel de Transco
a continué d’exiger la tête du DG Kirumba, accusé de pillage des
recettes de l’entreprise, et son remplacement par le DGA Bongi,
l’homme qui avait réussi à redresser la barrer après une première
suspension de Kirumba, pour les mêmes griefs et sa réhabilitation dans
des conditions restées opaques. Ce voeu est exaucé. L’homme qui
privilégie la volonté de la «base» ne pouvait rester sourd aux
plaintes de la «base» de Transco.
Selon les indications chiffrées parvenues aux médias, le Trésor
public prend en charge les primes du personnel ainsi que les
cotisations syndicales à hauteur d’un milliard trente millions de
francs congolais (1.030.000.000 fc).
Il est à espérer qu’avec le départ du DG Kirumba, qui a fini par
s’imposer comme la revendication principale du personnel, hormis les
revendications sociales, les bus Transco vont réapparaitre, ce jeudi
31 janvier, sur les artères de Kinshasa. La demande des Kinoises et
Kinois en moyens de transport en commun est si forte que la fin de la
grève au sein de cette société publique serait un grand soulagement
pour les passagers et abonnés (essentiellement des élèves).
Kimp

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •