Informateur : Bahati Lukwebo consulte déjà

0
563

Contrairement à ce que certains pensent, à savoir que le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, désigné aux fonctions d’Informateur par le Chef de l’Etat, depuis le 31 décembre 2020, croiserait encore les bras, son entourage signale qu’il a déjà lancé le round de consultation des forces politiques présentes à l’Assemblée nationale, dans le but d’identifier, dans un délai raisonnable, la majorité parlementaire. Pour des raisons de gestion des susceptibilités, il a choisi deux sites pour travailler dans la sérénité : le 22me niveau du Fleuve Congo Hôtel et un local au Palais du peuple.

On laisse entendre que certaines sensibilités politiques préfèrent échanger avec lui sur les bords du fleuve Congo tandis que d’autres se disent plus à l’aise à l’hémicycle de Lingwala. L’Informateur, qui se veut à l’écoute de toutes les forces politiques représentées à l’Assemblée nationale, s’organise pour respecter les desiderata des unes et des autres, aménageant son calendrier de travail de manière à ne frustrer aucune partie prenante.

         Le Phare a appris que Modeste Bahati compte organiser incessamment un point de presse, dans le but de fixer l’opinion sur l’état d’avancement de ses contacts.

         Il y a lieu de relever que selon l’article 68 de la Constitution, il dispose d’un délai de 30 jours, renouvelable une fois, pour sa mission d’Informateur. En principe, fin janvier ou fin février 2021, il devra rendre compte de ses consultations au Président de la République, à qui revient le pouvoir de nommer le formateur du futur gouvernement, virtuel Premier ministre.                                                    KIMP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •