Incursion de l’armée rwandaise à Kibumba : une question d’actualité au ministre de la Défense

0
81

Élu de l’Ituri, le député national Jackson Ausse a déposé, hier mardi 19 octobre 2021 au bureau de l’Assemblée nationale, une question d’actualité destinée au ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, Gilbert Kabanda.

A travers  cette initiative parlementaire, le député nationale demande au ministre de la Défense nationale et Anciens combattants de venir fournir des explications de venir à la représentation nationale sur cette incursion des militaires rwandais  dans le territoire de Nyiragongo, près de Goma, dans la province du Nord-Kivu.

En effet, c’est le lundi 18 octobre 2021 qu’ une cohorte de militaires rwandais lourdement armés a fait irruption dans les localités de ce territoire congolais. Cette incursion a occasionné le déplacement des populations et le pillage de ces localités au moment où ces éléments se sont retirés.  Situation  qui préoccupe au plus haut point les élus du peuple.

         Aussi devient-il important que le ministre de la Défense nationale vienne éclairer la religion de la représentation nationale sur l’origine de ces éléments armés, la raison de leur présence en terre congolaise avec armes et munitions, où se trouvent-ils pour l’instant et quelles dispositions sont prises pour que pareil cas ne se reproduise plus.

         Par rapport à cette question d’actualité, le député Ausse a demande instamment au président de la Chambre basse du Parlement de programmer cette question d’actualité dès ce mercredi 20 octobre, conformément à l’article 182 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, qui voudrait que chaque mercredi soit consacré à l’examen d’une question d’actualité.

         Il faut signaler que  la version rwandaise, par le canal de son ambassadeur, accrédité en RDC, a reconnu que les incidents frontaliers sont courants entre les armées rwandaises et congolaises. Ce phénomène a pour cause,la difficulté qu’il y a d’identifier à l’oeil nu, les limites respectives de chaque pays. Toutefois, l’ambassadeur rwandais a précisé que cet incident n’a pas entravé les relations entre les deux pays.

         Pour ce qui est de la thèse de l’incursion des éléments de son pays sur le territoire congolais, il a plutôt soutenu que les soldats rwandais pourchassaient des trafiquants porteurs des colis suspects près de la frontière commune. L’un d’eux s’est retrouvé en territoire congolais. C’est cette présence sur le territoire congolais qui a été à la base du déclenchement d’un affrontement entre les troupes déployées au niveau des deux frontières.

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •