Idambituo pour la fin de la législature ce 15 juin

0
76

Président de la Dynamique pour le développement national (DDN) et député national, Idambituo Bakaato a rappelé à ses pairs élus du peuple que, tous calculs faits, le mandat de la législature en cours s’arrête net ce 15 juin. Cette déclaration il l’a faite devant sa base réunie hier dans sa résidence de Binza Télécom. Pour l’ex-ministre du Budget de l’ère Mobutu, le gouvernement issu du parlement devra tirer toutes les conséquences, car à ce stade aucune disposition constitutionnelle ne prévoit une possible rallonge de la mandature. « Ainsi donc le parlement perd toute sa légalité, mais aussi le gouvernement qui devra se déclarer démissionnaire pour n’expédier que les affaires courantes », a tranché l’élu de la Province Orientale. Il a par ailleurs précisé que l’illégalité du mandat du parlement au-delà du 15 juin ne devra pas donner lieu à un gouvernement d’Union nationale. « Ils ont été les seuls à avoir gagné les élections, qu’ils assument seuls aussi leur échec », a lancé l’opposant pro-Kamerhe.

S’agissant du processus électoral, Idambituo a accusé la Commission nationale électorale indépendante (Ceni) de détenir de statistiques peu fiables. Il a dit être d’avis que la « tension » en fonction de la taille de chaque province devrait rester la même. Il a pris l’exemple du Maniema et la Province Orientale certifiée par le rapport du recensement de 1984 et celle du Maniema et du Katanga, selon l’opération en cours d’enrôlement.
Appelé à donner son bilan sur la gestion Muzito I et II, Idambito l’a trouvé très négatif. « Les quelques routes sont perceptibles à Kinshasa tandis qu’en provinces, les chantiers relèvent du mirage ». Il a, à l’occasion, annoncé l’adhésion de nouveaux membres qui se sont, sur-le-champ, procuré la carte du parti. 

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*