Hôtel de Ville de Kinshasa : 48 députés provinciaux honoraires réclament leurs indemnités de sortie

0
153

Les députés provinciaux de la ville-province de Kinshasa, élus en 2006, dont le mandat a expiré en décembre 2018, sont en pourparlers avec Clément Bafiba, faisant intérim du gouverneur, pour réclamer leurs indemnités de sortie ainsi que des arriérés d’émoluments. Les 48 députés honoraires se sont regroupés, à cet effet, en Cocus baptisé « G.48 », pour mener à bien leur démarche auprès du nouveau locataire de l’Hôtel de Ville. Selon certaines indiscrétions, l’affaire tourne autour de 7 mois d’arriérés d’émoluments et de six 6 mois d’indemnités de sortie.

            Accompagné de quelques ministres provinciaux, Clément Bafiba s’est entretenu avec ses interlocuteurs, conduits par leur doyen d’âge, Kiaku Mayamba, hier lundi 22 avril 2019, dans  la salle des réunions du gouvernorat pour aborder la question. Au sortir de cette rencontre, le doyen Kiaku a délié sa langue devant la presse, en soutenant que les échanges ont été fructueux, et qu’un deuxième rendez-vous a même été pris pour ce mercredi 24 avril 2019, toujours à l’Hôtel du gouvernorat de Kinshasa.

            Il y a lieu de retenir que le « G 48 » vient d’allonger la série des contentieux des arriérés des salaires et émoluments impayés au niveau de l’Hôtel de Ville de Kinshasa, sous les 12 ans de mandat d’André Kimbuta Yango, gouverneur sortant. On rappelle que dans le lot des dossiers noirs de la ville, on trouve les arriérés des personnels administratifs aussi bien de l’Hôtel de Ville, que ceux du Gouvernement provincial,  du Programme d’Assainissement Urbain de la ville de Kinshasa, de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK), etc. Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •