Hommage de Mgr Tharcisse Tshibangu à l’heureuse mémoire d’Etienne Tshisekedi

0
326

Très proche de lui depuis le temps où nous avons été des «Etudiants Contemporains» à l’Université Lovanium de Léopoldville (Kinshasa), il nous est arrivé souvent des échanges en profondeur, sur les situations vécues présentement, et les perspectives d’avenir de notre pays, le Congo.

RENCONTRE A L’UNIVERSITE LOVANIUM

            Je l’ai rencontré à l’Université, où moi-même je fus inscrit à la naissante Faculté des Sciences Théologiques, en octobre 1957.

            C’est au cours d’une même cérémonie de collation des grades Académiques de fin des deux premiers cycles des Etudes Universitaires, qu’au mois de juillet 1961, nous recevons nos diplômes de la main du Recteur Mgr L. GILLON.

            Etant donné les circonstances perturbées du moment, la séance de la clôture de l’année académique était délocalisée en pleine ville, et se déroula dans la « Salle des cérémonies et fêtes du Zoo» de la ville, qui se prêtait le mieux à la tenue d’un tel évènement.

            Etienne fut proclamé DOCTEUR EN DROIT, titre qui couronnait alors les études de la Faculté de Droit. Moi-même je reçus le diplôme de Licencié en Sciences Théologiques.

            A cette occasion, notons que dans la même période, était proclamé aussi en Belgique comme Docteur en Droit, le futur professeur Marcel Lihau.

Etienne : un étudiant de tempérament vif, engagé dans les problématiques générales du moment, à l’Université et dans le pays.

La Revue: « PRESENCE UNIVERSITAIRE»

Je note ici spécialement sa participation active, notamment dans des mouvements comme celui, International, des Etudiants Catholiques (MIEC). Et également il fut membre de l’Equipe de rédaction de la Revue des étudiants de Lovanium : «Présence Universitaire ». On y trouve par exemple ses prises de position, déjà très « nationalistes », rejetant tout entraînement vers des « régionalismes» ou des «tribalismes », et prônant « le renforcement de l’Unité nationale congolaise ». C’est ainsi qu’il se positionna au sujet notamment des tentatives de la « Sécession» déclarée au Sud du Congo, et de l’instauration d’un « Royaume autonome », dans le sud de la Province du Kasaï.

Des Références d’appréciation significatives

            Le jeune «tudiant Etienne Tshisekedi manifestait déjà plusieurs traits de sa personnalité, dès la période de sa formation universitaire. Ils ne passèrent pas inaperçus, et nous en avons, en l’occurrence, les deux témoignages écrits : du Recteur L. GILLON, et d’un Professeur: le Père dominicain Bernard OLIVIER.

            Dans son ouvrage : « Servir en actes et en vérité », le Recteur Mgr Luc GILLON déclare : « L’éveil nationaliste des étudiants suscitait des inquiétudes dans les milieux gouvernementaux et même certains membres du conseil d’administration. Le Professeur Van der Schueren écrivait, début 1958, que les étudiants s’agitaient et leur mentalité nationaliste peut nous causer prochainement de réelles difficultés ».

            Quelques mois plus tard commença à paraître une petite revue, animée par des étudiants belges et congolais, dénommée « Présence universitaire», qui publiait régulièrement des articles sur l’avenir du Congo. Parmi les membres de son Comité de rédaction figurèrent Etienne Tshisekedi, futur parlementaire, Tharcisse Tshibangu, Michel Verwilghen, plus tard professeur à la Faculté de droit de l’UCL, etc. Progressiste quant au fond, mais mesurée dans la forme, cette revue contribua à mieux faire connaître l’opinion estudiantine : sa bonne tenue désamorça les critiques les plus désobligeantes formulées à l’égard des étudiants » (pp.150-151) aussi le témoignage du Professeur Bernard OLIVIER, dans son livre: Chroniques congolaises. De Léopoldville à Vatican Il, p. 53. .

A la page 159, il déclare ceci sur Etienne Tshisekedi : « Dans mes carnets, j’ai retrouvé la trace d’un examen d’Etienne Tshisekedi. J’ai gardé le souvenir d’un jeune homme svelte, intelligent et entreprenant».

De nombreux autres témoignages positifs et élogieux, proclamés à titre posthume, viennent d’être rassemblés dans un ouvrage collectif universitaire. Dans cet ouvrage sont reproduits deux écrits, dont il fut l’un des principaux rédacteurs de grande portée historique et politique. «Le Manifeste de la Nsele» (1967), et la «Déclaration des treize parlementaires de 1980 »

!.

EN CONCLUSION

1.         Etienne TSHISEKEDI s’est révélé, dès la  période de ses formations scolaires et universitaires, comme une PERSONNALITE FORTE, et de caractère intransigeant. Une personnalité engagée et engageant autour d’elle.

2.         Etienne TSHISEKEDI s’est efforcé de son mieux, durant le temps de sa vie terrestre, à accomplir pour sa part la grande Mission particulière que la Providence de Dieu lui avait prédestinée.

3. Au dernier instant de sa vie, devant Dieu, comptant sur ses bontés et sa miséricorde, tout en étant conscient de ses limites personnelles humaines, il a pu, à la suite de Saint Paul, déclarer:

« Bonum certamen certavi…  Cursum Consumavi … » « j’ai combattu le bon combat, J’ai achevé ma course … » (Cfr Epitre à Timothée).

            Dieu l’a accueilli, en reconnaissant tous ses mérites.

4. En communion profonde avec Maman Marthe, son épouse, ses enfants, dont Félix est aujourd’hui le Chef de l’Etat congolais, toute sa famille élargie, ses proches et l’ensemble de la Communauté nationale, nous lui souhaitons :

PAIX et LUMIERE TOTALE DANS L’ETERNITE

DE DIEU.

Mgr Tharcisse T. TSHIBANGU

Evêque Auxiliaire de Kinshasa de 1970 à 1992

Evêque Diocésain Emérite de Mbuji-Mayi

Recteur-Magnifique de l’Université Lovanium et de l’Université Nationale du Congo et du Zaïre (UNAZA)

Président du Conseil d’Administration des Universités du Congo (RDC)

Ce 1er juin 2019

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •