Halte à l’intox : DGDA : «il n’y a jamais eu de bicéphalisme syndical»

0
156

« A la Direction Générale des Douanes et Accises, DGDA (ex-OFIDA), depuis le mandat 2005-2008 et sous le mandat commencé en avril 2009, il n’y a jamais eu de bicéphalisme syndical ou deux délégations syndicales, l’une officielle et l’autre officieuse ».

La précision émane de l’intersyndicale de la Dgda, contenue dans la déclaration qu’elle a rendue publique le mardi 5 octobre 2010, dans le but de mettre fin ou couper court aux rumeurs que de mauvaises langues font répandre dans certains milieux, selon lesquelles il existerait deux délégations syndicales au sein de cette régie financière. 

            Dans ce document signé par les délégués des syndicats représentés à la Dgda (Untc, Solidarité, Cdt, Gs, Syncass, Cstc, etc.), il est fait mention d’une campagne de déstabilisation et d’intoxication qu’un certain pseudo central syndical, selon les termes utilisés, qui est en train d’être menée avec l’intention de s’attirer des sympathies.

            C’est pourquoi une fois mise au courant de la situation, l’intersyndicale de la Dgda, avec toutes les organisations syndicales représentatives, s’est vue dans l’obligation de rétablir la vérité. Elle fait savoir notamment qu’à la Dgda, depuis le mandat syndical 2005-2008 et sous celui en cours débuté en avril 2009, il n’y a jamais eu de bicéphalisme syndical ou l’existence de deux délégations syndicales dont l’une officielle et l’autre officieuse.

            Tant pour le mandat écoulé que celui en cours, les élections syndicales s’étaient déroulées sous la supervision de l’inspection générale du travail conformément à la réglementation en vigueur.;

Après la publication des résultats, l’Untc ayant obtenu la majorité, c’est elle qui avait désigné le président de la délégation syndicale de la Dgda, en la personne de camarade Itegwa Désiré.

Et depuis lors, il n’y a jamais eu d’autres élections désignant quiconque au bureau de la délégation nationale de la Dgda.

            Statuant sur le chantage d’un certain syndicat faisant état de l’annulation des résultats des élections de deux mandats syndicaux susmentionnés par l’inspecteur général du travail, et l’installation par la même instance d’un ancien agent de la Dgda qui ne fait plus partie du personnel, l’intersyndicale l’acte d’illégal.

            «Une telle décision ne reposant sur aucun texte légal, ne peut être acceptée par quiconque. Nous, l’intersyndicale de la Dgda, la rejetons. Car, elle vient entre autres détruire les fondements de l’action syndicale et perturber la paix sociale au sein de la Dgda », a-t-on déclaré.

            En outre, l’intersyndicale rappelle que l’Ofida étant devenu un service public sous l’appellation de la Dgda ou encore une direction du ministère des Finances, son personnel n’est plus régi par le Code du travail. Ce qui ôte à l’inspecteur général du travail ses prérogatives d’antan. 

Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*