Guerre de leadership au MLC : Eve Bazaïba remet les pendules à l’heure

0
121

mlcQui a raison entre les deux ailes qui se disputent le leadership de ce parti politique ? Chaque camp se réclame du président Jean-Pierre Bemba Gombo et ne rate pas une occasion pour s’en prévaloir. Au lendemain de la publication d’un communiqué signé par les amis de Thomas Luhaka, actuel vice-Premier ministre dans le gouvernement de la cohésion nationale, Eve Bazaïba, nouvelle Secrétaire générale nommée le 10 décembre dernier, est montée au créneau pour livrer à la presse une série des documents légalisés aussi bien par le Notaire de Kinshasa que par elui de la Prison de la Cour Pénale Internationale sous couvert du Ministère de la Justice du Royaume des Pays-Bas. Notamment l’attestation d’expédition légalisée par les services pénitentiaires de Cour Pénale Internationale de la Haye portant envoi de divers objets, dont entre autres des DVD, des Shirts ainsi que des lettres adressées par Jean-Pierre Bemba et réceptionnés par son épouse Liliane et destinées aux combattants et cadres du MLC portant désignation de nouveaux hauts cadres. Dont entre autres les membres du Collège des Fondateurs, le secrétaire général, le secrétaire général adjoint chargé de l’idéologie et programme et celui du réaménagement du Bureau du Comité Exécutif National. 

            Un autre document signé le même jour et qui remet les pendules à l’heure n’est rien d’autre qu’une lettre adressée à Thomas Luhaka prenant acte de sa démission du parti. Dans cette correspondance, le leader du MLC retrace les instructions formulées aux délégués du MLC aux concertations nationales en octobre 2013. Dans laquelle Il insiste sur trois points, à savoir le fait que ces « assises ne sont pas une conférence nationale bis ou un Sun City bis. La participation à tout gouvernement qui est à la fois un acte politique d’envergure et un engagement important vis-à-vis du peuple aurait dû faire l’objet d’un grand débat préalable au sein des instances délibérantes du parti. Votre attitude et celle de deux autres membres violent donc les dispositions statutaires et réglementaires du parti qui « interdisent toute participation à une équipe gouvernementale sans l’accord préalable du parti. Cet acte est par ailleurs contraire aux objectifs fondamentaux du parti et relève donc d’une insubordination caractérisée. En conséquence, je considère qu’il s’agit là d’un acte de trahison aux idéaux du parti ainsi qu’à la confiance personnelle placée en vous».

           

 

MOUVEMENT DE LIBERATION DU CONGO

A l’intention de Thomas Luhaka,

Concerne : Votre démission du M.L.C.

            J’ai appris avec étonnement et consternation, l’acceptation par votre personne d’un poste ministériel au sein du gouvernement de la majorité actuelle et j’ai instruit au membre du Secrétariat Général de prendre les dispositions nécessaires. Vous avez entraîné dans votre suite deux membres du parti à savoir Mr. Egwake Omer et Mr. Kambinga Germain.

            Il vous souviendra que j’ai autorisé les cadres du parti à participer aux concertations nationales qui ont eu lieu au second semestre avec comme Orientation précise : «Il faut éviter toute démarche qui amène à la compromission vis-à-vis des préoccupations fondamentales du peuple congolais qui ne tolèrera aucun acte de trahison. Vous n’allez pas là-bas pour participer à un partagé équitable et équilibré du pouvoir. Ces assises ne sont pas une conférence souveraine bis ou un Sun City bis. » Cette instruction a été validée par le bureau politique et vous a été maintes fois rappelées. La participation à un gouvernement qui est à la fois un acte politique d’envergure et un engagement important vis-à-vis du peuple aurait dû faire l’objet d’un grand débat préalable aux seins des instances délibérantes du parti. Votre attitude et celle des deux autres membres violent donc les dispositions statutaires et réglementaires du parti, qui interdisent : « toute participation à une équipe gouvernementale sans l’accord préalable du parti ». Cet acte est par ailleurs contraire aux objectifs fondamentaux du parti et relève donc d’une insubordination caractérisée. En conséquence, je considère qu’il s’agit là d’un acte de trahison aux idéaux du parti, ainsi qu’à la confiance personnelle placée en vous.

            A la suite de ces comportements, j’ai pris acte de votre démission partant de votre auto exclusion, parce qu’on ne peut pas engager un grand parti comme le M.L.C. qui vient de fêter ses 16 ans à la légère et par des manœuvres malhonnêtes pour rejoindre la majorité au pouvoir.

            Je vous invite donc à procéder sans délai à la remise et reprise avec Mme Bazaïba Eve qui est chargée désormais d’exercer les fonctions de Secrétaire Général du parti. Veuillez agréer, monsieur Luhaka, l’expression de mes profonds regrets.

Cc : Doyen Collège des fondateurs : Raymond Ramazani

 

Le Président National

Jean-Pierre Bemba Gombo

 

MOUVEMENT DE LIBERATION DU CONGO

Décision N°002/PN/MLC/2014 portant désignation des membres du collège des fondateurs du M.L.C.

 

Le Président National,

– Vu les statuts du M.L.C., spécialement en ses articles 23 et suivants ;

– Après consultation des fédérations concernées ;

 

Désigne comme membres du collège des fondateurs du parti M.L.C. :

 

 

  1. Jean-Pierre Bemba Gombo
  2. Jean-Pierre Singo
  3. Adrien Dambana
  4. Ramazani Baya Raymond
  5. Eve Bazaïba Masudi
  6. Fidèle Babala Wandu
  7. Jacques Lungwana Matumona
  8. Pascal Pemba
  9. Romain Nimy
  10. Alexis Lenga wa Lenga
  11. Bule Mohamed
  12. Musema HypoIite
  13. Jacques Ndjoli
  14. Ngendenza Ezunga
  15. Faustin Kombe Makalo
  16. Sulivangi Raphaël
  17. Lembi Joseph
  18. Annie Mobunza
  19. Nkole Gaston
  20. Gerengo Vatentin
  21. Katalayi
  22. Ngoto José
  23. Barahani Augustin
  24. Epuluke Christine
  25. William Kano
  26. Nadine Mishika
  27. Masudi Kalombo Bin Masudi
  28. Bernadette Nkoy Mafuta

 

 

 

 

La présente décision annule toute disposition antérieure contraire à la présente décision.

 

Le Secrétaire Général du MLC est chargé de l’exécution de la présente décision.

 

Fait à la Haye le 10 décembre 2014

 

Le Président National

 

Jean-Pierre Bemba Gombo

 

MOUVEMENT DE LIBERATION DU CONGO

Décision N°003/PN/MLC/2014 portant désignation d’un Secrétaire Général du M.L.C. et d’un Secrétaire Général Adjoint chargé de l’idéologie et programme

Le Président National du M.L.C.,

– Vu les statuts du M.L.C. spécialement en son article 45 ;

– Vu le règlement intérieur du M.L.C. en son article 19 ;

– Considérant le procès-verbal de la réunion du Bureau Politique du 8/12/2014 ;

– Revu la décision N° 005/PN/MLC/07/013 du 8/07/2013 portant restructuration du Bureau du Comité Exécutif National, les membres du Collège des fondateurs entendu,

– Vu l’urgence et la nécessité ;

Décide :

Article 1 : Est désigné pour exercer les fonctions de Secrétaire Général du M.L.C. : Mme Eve Bazaïba Masudi

Article 2 : Est désigné Secrétaire Général Adjoint du M.L.C. en charge de l’idéologie et du programme Mr. Raymond Baya Ramazani

Article 3 : Toutes les dispositions contraires à la présente décision sont annulées.

Article 4 : Le Secrétaire Général est chargé de l’exécution de la présente décision.

Fait à La Haye, le 10 décembre 2014

 

Le Président National

Jean-Pierre Bemba Gombo

 

MOUVEMENT DE LIBERATION DU CONGO

Décision N°004/PN/MLC/2014 portant réaménagement du Bureau du Comité Exécutif National

Le Président National,

– Vu les statuts du M.L.C. spécialement en son article 45 ;

– Vu le règlement intérieur du M.L.C. en son article 19 ;

– Considérant le procès-verbal de la réunion du Bureau Politique du 08/07/2013 portant restructuration du Bureau du Comité Exécutif National, les membres du Collège des fondateurs entendu ;

– Vu l’urgence et la nécessité ;

Article 1 : Sont désignés pour exercer les fonctions en regard de leur nom, les cadres ci-après :

  1. Mme Eve Bazaïba Masudi, Secrétaire Général du M.L.C.
  2. Mr. Fidèle Babala Wandu, Secrétaire Général Adjoint chargé des questions politiques et stratégiques.
  3. Mr Alexis Lenge wa Lenga, Secrétaire Général Adjoint chargé de la coordination des fédérations.
  4. Mr. Jacques Lungwana Matumona, Secrétaire Général Adjoint chargé de la logistique et des finances.
  5. Mr. Raymond Baya Ramazani, Secrétaire Général Adjoint chargé de l’idéologie et des programmes.

Article 2 : Toutes les dispositions antérieures et contraires à la présente décision sont annulées.

Article 3 : Le Secrétaire Général est chargé de l’exécution de la présente décision qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Fait à La Haye, le 10 décembre 2014

 

Le Président National

Jean-Pierre Bemba Gombo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •