Gilbert Kabanda : « Doubase-C, une fierté congolaise contre le Covid »

0
214

Sous le leadership du Pharmacien Constantin Bashengezi et une collaboration active du ministre de la Défense nationale et Ancien combattants, Docteur Gilbert Kabanda, Creppat Laboratorie Sarl a tenu une conférence scientifique, dans la salle Monekosso de la faculté de Médecine de l’Université de Kinshasa hier mercredi 15 décembre 2021. L’objectif visé consistait à présenter les résultats de l’essai clinique randomisé, contrôlé de Doubase CTM pour la prise en charge thérapeutique des patients Covid-19.

         Rendant hommage au Président de la République, Felix Tshisekedi, pour sa volonté de revaloriser la recherche scientifique, le ministre de la Défense National a confirmé que le secteur de la recherche scientifique ne sera plus comme avant, orphelin des mécènes. Cette matérialisation de la promesse présidentielle pour revaloriser le secteur scientifique congolais, avec l’appui du gouvernement des warriors, a été favorisé à travers un apport financier obtenu auprès du Fonds de promotion de l’industrie (FPI).

         Pour Gilbert Kabanda, la découverte de ce produit 100% congolais, grâce à deux types de plantes en provenance l’une de l’est du pays et l’autre de l’ouest  reste fierté mondiale pour la République démocratique du Congo. Car, il est en possession non seulement  d’un antirétrovirale mais également d’un antivirale à large spectre désormais incontestable anti Covid-19.

Après ces excellents résultats, avec le  Doubase C , la RDC peut affirmer aux yeux du monde, a soutenu le ministre, qu’elle dispose d’un médicament, scientifiquement prouvé suivant le protocole international imposé.  Ceci est venu confirmer le slogan de ces jours « Bendele ekweya té » employé pour soutenir les militaires au front dans la partie est du pays.

         Ministre de Communication et Médias, Patrick Mayaya a confirmé, pour sa part qu’il s’agit bien d’un médicament efficace. Selon lui, il y a de cela quelques mois, qu’ils ont lancé les essais cliniques et les résultats obtenus l’ont été par rapport à l’hydroxie Chloroquine qui reste le protocole appliqué.  Patrick Muyaya a salué l’ingéniosité des chercheurs congolais qui viennent d’apporter une réponse congolaise à un défis mondiale. Car,il a fallu passer par une étape de certification scientifique et maintenant, il y a une dimension de l’accessibilité du produit et son intégration dans le protocole de traitement au niveau national voir même international. Le ministre de la  Communication d’ajouter  que des dispositions seront prises au niveau du gouvernement pour cette intégration thérapetique.

L’Unikin, c’est

la solution

         Avec la Cop 26, le Président Felix Tshisekedi  a présenté la RDC  comme pays solution. Et, avec le Covid-19, l’Université de Kinshasa est solution a fait savoir le recteur de l’UNIKIN Jean Marie Kayembe. Il a précisé qu’aujourd’hui, l’Unikin a, dans les divers domaines de la recherche, des potentialités qui peuvent permettre de s’aligner et discuter de manière tout à fait égale avec les plus grands scientifiques de ce monde. Demandant aux membres du gouvernement présents ainsi qu’à la nation tout entière de prouver à la face du monde qu’il ne s’agit pas d’un poison, le Recteur Jean Marie Kayembe  a dit que l’université reste toujours à l’attente des grands financements de la part des autorités pour démontrer de quoi elle est capable.

         Avec cette pandémie , c’est chaque jour que chacun apprend et doit apprendre à vivre avec elle. De manière concrète, il faut imaginer comment repenser l’homme ce qui veut dire qu’il faut une multidisciplinarité, une complémentarité et une entente entre chercheurs congolais. Comme cela est constaté par la présence des ministres en charge de l’Entrepreneuriat, Petites et Moyennes entreprises, de la Défense Nationale, la Recherche Scientifique, de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, etc. Ce protocole congolais qui est présenté n’a pas dérogé aux normes internationales. Ce produit reste une fierté nationale car, les scientifiques qui y travaillent militent à ce qu’un jour Covid-19 soit conjugué au passé.

         Même satisfaction de la part du doyen de la faculté de Médecine, le professeur  Roger Mbungu Mwimba, qui a fait savoir qu’il y a de cela quelques mois le laboratoire Creppat Laboratoire SARL avait sollicité de faire des essaies cliniques. D’après les données du laboratoire, Doubase-C aurait des effets contre l’agent causal du Covid-19. Avec les résultats obtenus, la faculté de médecine est aujourd’hui heureuse pour cette coopération avec le laboratoire Creppat et vient de remplir sa troisième mission dans la communauté.

Résultats cliniques

         Testé sur les cas légers et modéré du variant delta ,le Doubase-C face HCQ- Azithromycine  n’a fait aucun passage vers la forme sévère  a fait savoir  le professeur  Mandina Ndona. A cela il faut ajouter aussi qu’aucun cas de décès enregistré. Ce qui a donné la confirmation qu’il peut représenter une alternative pour des cas légers et modérés du Covid en RDC. Elle a fait savoir que ces résultats sont préliminaires parce que résultant d’une analyse partielle. L’objectif principal était d’évaluer l’efficacité du produit en le comparant au traitement de référence en RDC qui est le HCQ- Azithromycine. Ces patients atteints du Covid-19 ont été suivis jusqu’au 14ème jour à partir de la randomisation ou moment de leur enrôlement. Sur le plan secondaire, il y avait trois objectifs. Evaluer les résultats cliniques des patients sous Doubase-C à ceux sous hydroxie chloroquine. Le second était d’en évaluer l’efficacité virologique et enfin évaluer la sécurité de ces médicaments. Ces résultats ont porté sur 123 patients enrôlés sur les 165 attendus en ce qui a concerné le Doubase-C et 104 sur 165 pour l’hydroxie Chloroquine.

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •