George Antippas revisite l’histoire du Congo

0
223

Après le succès récolté par son ouvrage « Pionnier méconnu du Congo Belge », George Antippas, d’origine grecque, vient de récidiver avec un nouveau livre intitulé « Itinéraires et témoignages Congo-Zaïre 1960-1980 ».
Ce nouveau livre, selon son auteur, est un recueil de témoignages et d’événements les plus importants survenus au Congo durant deux décennies. Né à Kolwezi, dans la province du Katanga en 1956, George Antippas relate, dans son livre de 320 pages, des scènes dramatiques vécues pendant ces deux décennies et qui n’ont jamais quitté son esprit.
Chaque page de son ouvrage est illustrée par des images sous forme de photos. Il reconnait toutefois qu’il est difficile de relater et d’interpréter avec une entière objectivité des événements vécus sous le coup de l’émotion.
Le ministre de la Culture et des Arts, Banza Mukalay, a procédé à son vernissage le jeudi 12 février 2015 au Cercle Hellénique, dans la commune de la Gombe. Dans son allocution, ce membre du gouvernement a souhaité plein succès à cet ouvrage, un corps du savoir utilisable et manipulable à tout moment pour que tout le monde puisse connaître la RDC, ce pays-continent, dans les limites du temps, entre 1960 et 1980.
Pour sa part le président de la communauté hellénique en RDC, Gerasimos Dounis, a exprimé le voeu de voir le livre de George Antippas gagner la place qu’il mérite dans les bibliothèques congolaises.
« Le fait que nous somme réunis ici ce soir, démontre à suffisance  que nous aimons cette jeune nation  et nous envisageons le futur avec optimisme », a-t-il déclaré.
Le préfacier de cet livre, le professeur Jérôme Mumbanza, a souligné que le contenu de cet engagement littéraire retrace une somme de faits vécus et d’expériences des tierces personnes à travers tout le  Congo, et non des légendes qui consacrent la trajectoire d’un pays sorti de la colonisation pour sa propre prise en charge, c’est- à-dire son indépendance. Cet homme des sciences a invité l’assistance à lire intégralement ces écrits passionnants.
Dans son exposé, l’auteur du livre, George Antippas, a déploré le fait qu’à partir de la dernière année de l’ère coloniale, l’effervescence qui s’est emparée de la population congolaise s’est traduite en luttes tribales, que l’administration a parfois contribué à susciter, en mutineries militaires, en sécessions et a provoqué l’effondrement de l’appareil administratif et économique.
George Antippas a fait savoir que les exactions commises contre des Européens ont été la cause de leur départ, ce qui fait perdre à la RDC une main-d’œuvre essentielle pour son développement.
Pour George Antippas, 50 ans plus tard, la RDC, principale victime des événements macabres relatés dans son livre, se trouve devant d’énormes défis. « Avec du patriotisme et une bonne attente entre ses différents leaders, le Congo pourrait reprendre la place qui lui revient non seulement au niveau du continent Africain, mais également au niveau international », a-t-il conclu, pleine d’espoir.
Signalons qu’une nombreuse assistance était au rendez-vous. Parmi les personnalités les plus en vue se trouvaient le 2me Vice-président du Sénat, Losembe Batwanyele, le ministre de l’Economie, Modeste Bahati, ainsi que plusieurs sénateurs, députés et opérateurs économiques tant nationaux qu’étrangers.’ »
ERIC WEMBA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •