Futurs magistrats à l’école du droit

0
41

Le ministre de la Justice et des Droits humains, Luzolo Bambi Lessa, a annoncé, pour le 10 avril prochain, le début de la formation du premier contingent de 1000 magistrats (sur les 2.000 retenus) recrutés à la suite d’un concours écrit et oral organisé par  le Haut Conseil de la Magistrature. Cette formation se déroulera dans l’amphithéâtre de l’Université protestante au Congo (U.P.C.), dans la commune de Lingwala. Cette information a été livrée lors d’une rencontre avec la presse, le lundi 05 avril 2010, dans son cabinet de travail, à la Gombe. Sa communication comportait trois points essentiels, à savoir le lancement officiel, le 10 avril 2010, de la session de formation des magistrats recrutés à l’issue d’un concours ; la mise en place, le 17 avril 2010, de l’Entité de liaison des Droits de l’Homme et, enfin, l’installation de la Commission nationale OHADA, le 24 avril 2010.

La formation des magistrats se fera en deux vagues de trois mois chacune avec deux séries de 1.000 recrues chacune. Le premier groupe sera formé du 10 avril au 10 juillet 2010 et le second du 10 juillet au 10 octobre 2010. Deux sites de formation sont sélectionnés pour des raisons pratiques : le site de Kinshasa regroupera les lauréats de toutes les provinces (soit 700 recrues), à l’exception de ceux des deux Kasaï et du Katanga (300 recrues). La formation de ces derniers se déroulera à Lubumbashi. L’objectif étant que les deux mille magistrats, recrutés au grades de substituts du Procureur dont 500 femmes, soient opérationnels au 1er janvier 2011.

Après la formation, le premier groupe subira également un stage de 3 mois, avant l’entrée en fonction effective en octobre 2010. Et la formation sera assurée par une équipe pluridisciplinaire composée des magistrats formateurs, des professeurs d’université de diverses branches des sciences humaines et des professionnels du droit. Dans le souci de matérialiser le chantier «emploi» du Chef de l’Etat, le ministre de la Justice et des Droits humains a  signalé que les 550 candidats non retenus à l’issue de l’épreuve orale, pourront être rescapés comme Inspecteurs de police judiciaire, greffiers, huissiers de justice dans le cadre d’un prochain recrutement.

Concernant la mise en place de l’Entité de liaison des Droits de l’Homme, le 17 avril prochain (créée par décret du Premier ministre), Luzolo Bambi précise que c’est un cadre par excellence de concertation entre le gouvernement, les activistes et défenseurs des droits de l’homme. C’est une organisation qui fait suite à une recommandation du Conseil de droits de l’Homme des Nations Unies et qui a pour objectif de dresser un monitoring régulier sur la situation des Droits de l’Homme en RDC. Des rencontres hebdomadaires sont aussi prévue au niveau du ministère de Justice et Droits humains pour atteindre le même objectif.

Enfin, le ministre Luzolo a annoncé pour le 24 avril prochain, l’installation de la Commission nationale de l’OHADA (créée par un décret du Premier ministre), une organisation pour l’harmonisation du Droit des Affaires en Afrique. L’objectif est d’intégrer les actes uniformes dans la législation nationale et de veiller au bon déroulement du climat des Affaires.

SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*