Le Front des Démocrates demande à Ban ki-moon d’appliquer la Résolution 2277

0
63

jean lucien busaLa Résolution 2277 du 30 mars 2016 du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la situation politique et sécuritaire qui prévaut en République Démocratique continue à défrayer la chronique dans l’univers politique congolais. La dernière réaction en date est celle du Front des Démocrates, une plate-forme appartenant à l’opposition.

Dans son communiqué du mercredi 6 avril 2016 signé par son coordonateur, Jean- Lucien Bussa, le Front des Démocrates   salue cette Résolution prise par le Conseil de Sécurité en cette période cruciale où le peuple congolais attend impatiemment la tenue des élections présidentielle et législatives nationales le 27 novembre 2016, conformément à l’esprit et à la lettre de la Constitution.

 Tout en soutenant la Résolution 2277 dans tous ses aspects liés au processus électoral ainsi qu’aux questions touchant à la sécurité, à l’exercice des libertés fondamentales et au respect des droits humains, le Front des Démocrates appelle de toute urgence les Nations Unies, à travers leur Secrétaire Général, de la mettre en application toutes affaires cessantes, afin de la rendre effective, en particulier en ce qui concerne tous les point relatifs à la tenue des élections présidentielle et législatives nationales.

Le Coordonateur du Front des Démocrates a estimé que la Résolution 2277 doit désormais servir de base à toutes les parties en présence, à savoir la Majorité Présidentielle, l’Opposition politique, la Société civile, la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante)  et les partenaires, en vue d’une solution politique efficace pour la résorption de la crise congolaise, artificiellement créée et entretenue, selon lui, par la famille politique du Chef de l’Etat.

Jean-Lucien Bussa relève que ladite Résolution met en exergue l’obligation faite à tous de respecter la Constitution et de faire de l’organisation des élections présidentielle et législatives nationales une priorité, sans la quelle le processus démocratique risque d’être mis à mal.

Pour le Front des Démocrates, toutes les parties prenantes doivent tout mettre en œuvre pour assurer la tenue des élections présidentielle et législatives nationales dans les délais constitutionnels.

«Au moment où la Ceni tergiverse et multiplie les prétextes pour fixer une fois pour toutes l’ensemble des Congolais sur la priorité à accorder aux élections présidentielle et législatives et à présenter un agenda précis des opérations y relatives, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a eu le mérite, à travers sa Résolution 2277, d’avoir mieux circonscrit l’enjeu politique, de relever l’urgence et la nécessité  pour la RDC d’organiser des élections transparentes et crédibles dans les délais constitutionnels », a lâché le coordonnateur du Front des Démocrates.

Eric Wemba

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •