François LUMUMBA appelle le peuple à la marche du 25 Février : ‘’Ils ont les armes, nous avons la victoire de DIEU’’

0
1575

Monsieur le Président, si vous permettez, nous allons vous interroger sur la dernière Conférence de presse de Monsieur KABILA, et sur la Déclaration de la Conférence Episcopale du CONGO (CENCO). Qu’en dites-vous ?

Merci pour votre question. Mais j’aimerais commencer par la Conférence de presse de KABILA, pour ensuite parler de la Déclaration de la CENCO qui vient à peine de nous parvenir.

Question 1 : Mr LUMUMBA François, on ne vous a pas entendu réagir à
chaud comme d’habitude, à la dernière conférence de presse de Monsieur
KABILA. Néanmoins, quelle est votre lecture ?

Réponse 1 : J’ai constaté que non seulement ce point de presse trahit
l’intention de Mr Kabila de s’éterniser au pouvoir pour le pouvoir,
mais il est aussi bourré de contradictions et même de contre-vérités.
Pour preuve :

Premièrement, ses propos ne reflètent pas quelqu’un qui doit quitter
le pouvoir dans quelques mois. Lorsqu’il dit par exemple :
Nous allons diversifier l’économie, nous allons stabiliser le cadre
macro-économique, ….. Nous allons exploiter les gisements de pétrole
de Muanda, ….. Nous allons lancer les travaux des infrastructures,…..
D’ici deux, trois, quatre ans nous allons faire ceci et cela. On se
demande comment peut-il faire ce qu’il n’a pas pu faire dans les 17
ans qu’il est resté au pouvoir ? Combien cela coûtera-t-il ? Et d’où
viendront les moyens, avec des budgets médiocres qui sont inférieurs
aux budgets de certaines universités américaines ?
Evidemment, ce sont des discours auxquels nous sommes habitués depuis
MOBUTU. Qu’à cela ne tienne, diversifier l’économie se fait en période
de prospérité, lorsque les recettes de l’Etat sont importantes avec un
budget conséquent, et non pendant la crise actuelle résultant d’une
gestion calamiteuse. Stabiliser le cadre macroéconomique est un
travail de longue haleine. Veut-il ignorer que viser l’émergence
implique préparer 3 générations de Médecins, Ingénieurs,  Techniciens,
Enseignants, restructurer les écoles et les universités?                A cela, il
faut ajouter une gestion saine, sans corruption, … Pendant que notre
budget pour l’éducation et la santé combiné, ne fait même pas +10%.
Bref aucun paramètre ne présage un tel développement.
Parler de préparer l’émergence de la RDC aujourd’hui ressemble bien
au Zaïre de MOBUTU qui a lancé son Objectif 80 pour au moins la
deuxième place au classement des puissances mondiales. C’est de la
pure démagogie !!!
Avec lucidité et sans parti pris, tout le monde sait qu’il n’a ni les
moyens, ni le leadership, pour assurer notre souveraineté économique,
politique et militaire. Nous n’entrerons pas dans les détails
là-dessus.

Question 2 : Mais Mr KABILA dit qu’il est resté constant depuis
l’adoption de la Constitution qu’il considère comme sa Constitution ?

Réponse 2 : Il a cependant oublié que les grandes lignes de cette
Constitution ont été tracées à SUN CITY ; j’ai eu le privilège de
prendre part à ces travaux. Ensuite les détails de cette Constitution
ont été  élaborés par les 2 chambres du Parlement de Transition dont
j’ai eu l’insigne honneur de faire partie. Pour la petite histoire,
les adeptes des Kabilistes étaient farouchement opposés aux articles
verrouillés. Je crois que personne ne saura me contredire là-dessus.
Mais nous avons aussi remarqué que la plupart des modifications de
cette Constitution ne se font qu’à la veille des élections, et
toujours autour des articles sur la présidence de la république et les
élections. Malheureusement ici, nous sommes partis de l’élection
présidentielle à 2 tours,  à une élection à 1 tour. Et pour le moment,
il est de plus en plus évident qu’ils sont en train de manœuvrer pour
lever la limite de 2 mandats, et abandonner l’élection présidentielle
au profit du suffrage universel direct  et le remplacer par le
suffrage indirect. Ce sera alors le chemin le plus facile ; avec des
moyens de l’Etat, au lieu des millions d’électeurs. On n’aura plus à
traiter qu’avec quelques milliers d’élus locaux. Tout le monde sait
comment cela se passe….

Question 3 : «Nulle part dans la Bible, Jésus n’a dirigé une
commission électorale. Rendons à César ce qui est à César.» Que vous
inspire cette approche ?

Réponse 3 : Au sujet du rôle de l’Eglise, je voudrais rappeler qu’un
peu partout à travers le monde, qu’il s’agisse du Bénin (qui abrita la
1ére Conférence Nationale) ou de la RDC,  l’Eglise a pris ses
responsabilités historiques dans le processus de démocratisation
amorcé dans les années 90. Souvent à l’appel des politiciens et
rarement de sa propre initiative, l’Eglise a toujours joué un rôle de
médiation et de facilitation du dialogue politique.  S’agissant des
préoccupations de l’Eglise pour la gestion de la cité, elles sont
justifiées dans la mesure où elle paie un lourd tribut dans les
domaines sociaux (éducation, santé, etc…) pour compenser le déficit de
gouvernance découlant principalement de la corruption et du
détournement de fonds publics. Et d’ailleurs, c’est à cette même Cenco
qu’il avait fait appel pour jouer le rôle de médiateur dans le
dialogue politique qui a abouti à l’Accord de la Saint Sylvestre. Il
faut aussi dire que la non application délibéré dudit Accord a
provoqué une contestation populaire de plus en plus croissante, avec
des morts ci et là, à travers le pays. Et l’Eglise par le Comité Laïc
de Coordination, a fait une lecture objective, pour canaliser cette
revendication par des marches pacifiques savamment réfléchies, Bible
et rameau à la main. Quitte à nous de l’opposition  de saisir la balle
au bond, pour nous impliquer d’avantage, car la dimension œcuménique
de l’encadrement des revendications du peuple congolais par le Comité
Laïc de Coordination, toutes religions, ethnies et provinces
confondues, ne peut qu’être soutenue de manière active… Malgré qu’ils
ont les armes, nous, nous avons la victoire de DIEU.

Question 4 : Monsieur KABILA dit : «En 2006, j’étais seul à battre
campagne pour faire adopter la Constitution, l’Eglise Catholique était
contre mais aujourd’hui elle veut la défendre.» Qu’en dites-vous ?

Réponse 4 : Tout le monde sait que l’Eglise Catholique se retrouve
dans tous les recoins de notre pays ; même là où l’administration
publique ne fonctionne plus. Et en 2006 la même Eglise qu’on dénigre
jusqu’à ‘’la profanation des églises, l’interdiction de prier’’ (comme
l’a si bien dit la Déclaration de la CENCO de ce jour), avec ses
propres moyens, à travers ses commissions diocésaines Justice et Paix,
avait aidé à la vulgarisation de cette Constitution.
Admettons que Kabila juge qu’il s’est battu pour adopter cette
constitution, … ce serait d’ailleurs une raison de plus pour qu’il la
respecte.
Il dit : C’est par conviction et non par contrainte qu’on a accepté
d’aller aux élections en 2006.
Nous ne sommes pas d’accord, Mr KABILA. Les élections étaient une
contrainte pour mettre fin au régime 1+4 qui était une anomalie de
facto, pour le bon fonctionnement des institutions du pays. Vous ne
dirigiez pas le pays tout seul. Le seul moyen de mettre fin au partage
était les élections, car par les armes, ce n’était pas possible pour
plusieurs raisons. On en parlera un jour.

Question 5 : Votre conclusion, Mr LUMUMBA ?
Réponse 5 : J’exhorte les Congolais à rester vigilants. Mr Kabila
s’exprime très rarement. Depuis 2011, c’est la première fois
aujourd’hui qu’il anime une conférence de presse. S’il est sorti de sa
tanière, c’est par pression populaire croissante, partout à travers le
pays. Alors il faudra même accentuer ces actions si nous tenons à le
faire fléchir.
C’est maintenant à nous l’Opposition de mettre de côté les « guerres
des égos », et nous tourner vers l’essentiel.
Saisissant cette occasion, nous lançons un  appel solennel  au peuple
congolais, à participer massivement à la Marche du Dimanche 25 Février
2018, pour la démocratie et la liberté.
Nous sommes dans une situation complexe Patrice LUMUMBA disait : «
Entre la liberté et l’esclavage, il n’y a pas de compromis. »
A cet effet, « SOYONS PRETS à affronter le pire pour arracher le
meilleur, à savoir le respect de notre dignité d’homme et de femme. »
comme le dit la CENCO

Gloire immortelle à nos martyrs !!!
Que DIEU bénisse le CONGO !!!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •