Le Forum des Leaders de la Société civile formel : « l’Accord du 31 décembre 2016 est un échec ! »

0
201

Des activistes réunis au sein de la plate-forme « Forum des Leaders de la Société civile congolaise »(FL-SC/RDC) ont fait, hier lundi 25 septembre 2017, un état des lieux sur la crise politico-sociale qui bat son plein  au pays. Au nom de leurs pairs, Me Antoinette N’Samba, coordinatrice nationale de cette structure ; Wivine Chimosa, facilitatrice nationale ; et Alain Nzombolo, coordonateur provincial, ne sont pas allés par le dos de la cuillère : « l’Accord du 31 décembre 2016 est un échec et nous exigeons des élections législatives
et présidentielle avant le 31 décembre 2017 »

En effet, tout en réclamant la publication par la Commission
Electorale Nationale Indépendante (CENI) du calendrier électorale, ces
activistes de la Société civile ont d’ores et déjà dit un grand « NON
» au vote semi-électronique proposé par la Centrale électorale. «
Qu’on l’appelle machine à voter ou vote manuel assisté par la machine
de vote, nous estimons que le Congo profond n’est pas encore prêt et
accuse un retard technologique sans pareil pour prétendre user d’une
quelconque technologie. D’où, nous appelons la population à la
vigilance ! », a martelé Antoinette N’Samba.
Face à la crise qui se profile à l’horizon pour cause de non
organisation des élections, le Forum des Leaders de la Société Civile
appelle la population congolaise à prendre ses responsabilités au 31
décembre 2017 si les scrutins ne sont pas toujours organisés. « Nous,
activistes neutres de la Société civile, sommes disposés à prendre la
direction de la RD Congo avec le soutien de toute la population
congolaise, afin de la conduire vers les élections démocratiques,
transparentes et apaisées ; mettre fin à tous ces théâtres politiciens
et restaurer l’ordre constitutionnel tant attendu par le peuple
congolais », a dit la coordonatrice nationale de cette plate-forme,
soulignant qu’il ne s’agit nullement d’un putsch, mais de leur piste
de sortie de crise.
Accusant la CENI de créer la diversion au lieu de s’atteler à sa
mission et ses attributions, le FL-SC/RDC a profité de sa tribune pour
démontrer la mauvaise foi de la Centrale électorale dans
l’organisation des élections cette année.
Il convient de rappeler qu’après les événements malheureux survenus
dans la ville province de Kinshasa et en provinces du 19 au 21 janvier
2015, concernant le projet de la nouvelle loi électorale votée au
parlement, le Forum des Leaders avait demandé, entre autres, au chef
de l’Etat, notamment le retrait du projet de loi modifiant la loi
n°06/006 du 09 mars 2006 telle que modifiée par la loi n°11/003 du 25
juin 2011 portant organisation des élections présidentielle,
législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales, source
des conflits;  la convocation sans délai d’un dialogue inter congolais
inclusif tel que recommandé par l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et
confirmé par la résolution 2098 du Conseil de sécurité de l’ONU, pour
aplanir les divergences et la mise en place d’un compromis politique.
« Aujourd’hui, nous assistons à un désengagement total des politiques(
Majorité et Opposition) et la Société civile qui s’étaient pourtant
engagés à exécuter de bonne foi l’accord de la Saint Sylvestre » a
regretté Wivine Chimosa.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •