Fonction Publique, Budget et EPSP : le Chef de l’Etat a instruit les ministres pour que tous les enseignants soient payés

0
482

A l’occasion de la Journée Nationale de l’Enseignement, célébrée chaque année le 30 avril, les ministres responsables de la Fonction publique, du Budget et de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) ont reçu instruction de la part du Président de la République de trouver des solutions appropriées à certaines questions qui ne cessent de se poser dans le sous-secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP).

Dans un communiqué émanant de l’EPSP, déposé à notre rédaction le mardi 30 avril 2019, il est signalé que le professeur Michel Bongongo, ministre d’Etat en charge de la Fonction publique, a invité le banc gouvernemental et le banc syndical de l’EPSP,  participant à l’atelier résidentiel de Bibua, à Kinkole, à l’Est de la capitale, à retourner à la table des négociations, sur instruction du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a jugé insuffisantes les recommandations lui présentées et adoptées lors de précédentes négociations.

            Selon le professeur Michel Bongongo, les délégués sont appelés à approfondir certaines questions qui se posent avec acuité dans le sous-secteur de l’EPSP, à savoir, les problèmes des enseignants non-payés (NP) évalués à près de 132.000 et des nouvelles unités qu’on doit avec exactitudes suite à un contrôle sur terrain ; de la retraite des enseignants et des arriérés de deux mois (50.000 Fc/enseignants à Kinshasa) de 2017. Pour le ministre d’Etat en charge de la Fonction publique, le Chef de l’Etat veut que ces questions trouvent définitivement des solutions à l’issue de ce second round des discussions. Car pour le Chef de l’Etat, ces problèmes perturbent le bon fonctionnement du système éducatif. Par la même occasion, Michel Bongonga a exhorté les participants à plus de concentration et de sérieux dans le travail à produire.

Emery Okundji : les revendications des enseignants seront prises

en compte

            Par ailleurs, le communiqué note que le ministre intérimaire de l’EPSP, Emery Okundji, a assuré les délégués des enseignants que leurs revendications seront prises en compte. Il a appelé à la contribution de tous les participants pour la résolution des problèmes qui se posent dans la sous-secteur de l’EPSP. A ce sujet, la partie gouvernementale a insisté sur la participation de toutes les tendances syndicales de l’EPSP afin de parvenir à un résultat à même de booster l’EPSP. En outre, il a convié tous les participants à la modération et à bannir l’exclusion pour la réussite des travaux, qui devront être sanctionnés par un protocole d’accord entre le gouvernement et le banc syndical.                        SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •