Finances : non au «Syndicat Jaune’’ !

0
102

Ils étaient nombreux, venus des ministères, des entreprises et établissements publics, des institutions, des formations médicales et autre, pour prendre part à l’assemblée générale de la Dynamique Syndicale des Finances  (DSF), hier jeudi 21 mars 2019, dans la salle des conférences de la paroisse Notre Dame de Fatima. Il sied de noter que ce syndicat est piloté par Lumwanga Ntambwe Laurent, son président national.

« Unis, nous sommes forts. Divisés, nous sommes faibles » : telle est sa devise. Cette centrale syndicale s’est assignée comme principe la négociation et le dialogue permanent avec l’employeur, dans la défense des intérêts des travailleurs. « Ne jamais trahir  la confiance des travailleurs » ; « la sécurité de l’emploi » ; « le respect de la législation du travail » sont autant d’idées-forces qui font la différence avec le ‘’Syndicat jaune’’, un syndicat dit de mallette, qui ne cesse de faire la ronde des cabinets ministériels, des directeurs généraux des entreprises, et des institutions publiques.

            L’occasion faisant le larron, cette rencontre a servi de prétexte à l’échange des vœux et à l’installation des comités de base, structures appelées à servir d’interfaces entre le comité exécutif national et les entités de base. Ces comités de base ont pour mission de collecter les desideratas des membres de la DSF et de les canaliser vers leurs employeurs, ont fait savoir Paul Dima, Secrétaire général chargé des relations professionnelles, et Fabrice Okele, Secrétaire général adjoint chargé de la communication.

            Ce dernier a, en dans son adresse, exhorté l’assistance à faire un travail de qualité profitable aux travailleurs, et aux délégués syndicaux de prêcher par l’exemple. Il a, en outre, indiqué que l’employeur est un partenaire et non un ennemi. L’important c’est de mettre en oeuvre les principes sacrosaints du Code du travail et de protéger les outils du travail afin d’éviter un conflit avec l’employeur.

            Le délégué syndical n’est pas un être spécial. Il est avant tout un agent, bien qu’il bénéficie de certains avantages. Cela ne lui donne pas droit d’empiéter sur le règlement d’ordre intérieur de l’entreprise ou de l’institution qui l’emploie.

            Le SGA en charge de la communication a également invité les membres de  différents comités de base à jouer pleinement leurs rôles,  de manière à faire de la DSF le syndicat de la différence. Il a aussi évoqué les notions de  fidélité et de contribution financière, car ce sont les cotisations qui permettent à un syndicat de fonctionner efficacement. 

            Selon Kumbi Héros, président du comité de base du ministère de Budget et SG rapporteur du comité national,  la Dynamique Syndicale des Finances se veut une structure organisée, avec des membres bien formés. Pour ce faire, une session de formation sera organisée à l’intention de tous ses membres du 26 au 27 avril 2019. Elle se focalisera sur la pédagogie syndicale et le code de conduite d’un délégué syndical. Notons que la DSF est présente aux ministères des Finances, Budget, Environnement, Economie, EPSP, Fonction  Publique, Divisions urbaines et provinciales des Finances, DGRAD, Bralima, Clinique Bondeko, SONAHYDROC, etc.

Dorcas NSOMUE

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •