Festival internationale de Jazz : la RDC absente de la fête sud-africaine

0
41

  Encore trois semaines pour que la terre de Mandela vibre sous le rythme du jazz. Les plus grands musiciens de cet univers se sont donné rendez-vous à Cape Town du 25 au 26 mars pour célébrer cette vieille cadence musicale. Dans le lot, on cite les saxophonistes Wayne Shorter et Dave Koz ; le trompettiste américain Christian Scott ; la pianiste  Patricia Barber ; le guitariste, pianiste, chanteur et compositeur de talent Dave Ledbetter ; le flutiste mozambicain Ivan Mazuze ; la chanteuse angolaise Sandra Cordera etc. Par ailleurs, d’autres disciples d’Orphée (Youssou N’Dour et la reine Simphiwe Dana), professionnels des genres musicaux différents, se joindront également à la fête. Malheureusement, aucun artiste, ni groupe musical congolais n’est retenu pour prendre part à ces réjouissances. Contacté à ce sujet par Le Phare, Leperc, un des porte-étendards de la musique jazz congolaise, a reconnu que les critères de sélection dépendent des organisateurs. Nonobstant cette situation, il a exprimé la volonté de participer à l’édition prochaine. 

 
 Il faudrait par ailleurs signaler que pour concrétiser l’édition 2011, les organisateurs du Festival International de Jazz du Cape  ont dû attendre plus de trois ans pour pouvoir se faufiler dans l’horaire chargé du saxophoniste Wayne Shorter et le compter parmi les participants du plus grand rassemblement de l’Afrique. En tant qu’organisateurs «  esp Afrika » et  Rashid Lombard, directeur du festival, ont déclaré qu’ils ont toujours voulu que le saxophoniste de 77 ans se produise au Cape. «Pendant des années, nous avons  souhaité que  Wayne Shorter participe au festival. Comme c’est un artiste en tournée, nous ne pouvions pas le faire venir au bon moment. Nous sommes ravis que pour une fois cette légende du jazz vivant a pu venir».
Quant au saxophoniste Dave Koz, enraciné dans la soul, le funk, le gospel, le blues et le jazz, avec son grupe EWF, il a émergé comme l’autre aile de la musique pop des années 70’. Une aile basée sur la sensibilité de la musique afro-américaine.
 Comme les années précédentes, les organisateurs ont souligné qu’il y aura lors de cette édition, un partage égal entre les artistes africains et ceux de l’étranger. Ainsi, Youssou N’dour, originaire d’Afrique de l’Ouest et la reine en titre de l’afro-soul, Simphiwe Dana, prendront activement part à cette solennité, en compagnie du flutiste mozambicain Ivan Mazuze ainsi que la chanteuse  angolaise Sandra Cordera.
 Notons enfin que les organisateurs du festival préparent un programme qui fera encore de cet événement de deux jours( 25 et 26 mars 2011) une fête mémorable et pas seulement un spectacle musical où les participants ont des choix qui vont du jazz classic à des styles plus urbain et contemporain. Ceux qui aiment les accords plus irréguliers et les notes hors du commun auront l’occasion d’entendre le trompettiste américain Christian Scott,  Patricia Barber qui est vénérée pour son pianisme et sa voix de contralto ainsi que le guitariste, pianiste, chanteur et compositeur de talent Dave Ledbetter, basé au Cap. Il  y aura aussi  de l’espace dans le programme pour les musiciens plus jeunes : la chanteuse sud-africaine Lisa Bauer ;  Hanjin le chanteur et producteur de Hong Kong à Singapour, ainsi que le bassiste / chanteur Esperanza Spalding.

Tshieke Bukasa

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*