Fayulu fait tabac  Kananga !

0
203

martin-fayulu-washingtonLe président de l’ECIDé  vient de mettre kananga dans sa poche. Désigné candidat à l’élection présidentielle de 2016 à l’issue du congrès de son parti, Martin Fayulu  tâte déjà  dans le Congo profond. Après le succès récolté lors sa tournée à Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu, le président de l’ECIDé séjourne présentement à Kananga, chef-lieu de la nouvelle province du Kasaï central.

D’après des sources concordantes, Martin Fayulu a été porté en triomphe par les Kanangais et Kanangaises. Pendants plus de deux heures, rapporte-t-on, la route principale menant de l’aéroport jusqu’à la paroisse Notre-Dame, en passant par la grande avenue Lulua, a été prise d’assaut par une foule nombreuse qui s’est amassée sur le parcours, réservant un accueil délirant à l’initiateur de la campagne  « Ne touche pas à mon 220 ». « C’est vraiment un fait très rare. Fayulu bat le record d’affluence pour un non originaire parmi les acteurs politiques qui ont mis pied à Kananga » ont témoigné des observateurs.

Notons que sa conférence-débat prévue hier mercredi 22 mars 2016 dans la salle paroissiale Saint Marc, où plus 1000 personnes l’attendaient, a été torpillé. Et pour cause !  Des éléments de la police nationale ont été déployés dans le périmètre de la paroisse, empêchant Martin Fayulu de communier avec la population de Kananga.

Dans son entourage, on condamne cette obstruction des forces de l’ordre qui dénote,  selon les proches du président de l’ECIDé, d’une dérive totalitaire. « La détermination à combattre farouchement ce qui apparait comme la métastase des restrictions des libertés est plus que jamais visible », a lâché un haut cadre de l’ECIDé

Pour palier vite cette situation, Fayulu a rassemblé les médias locaux dans un point de presse improvisé, le même jour, pour dénoncer ce qu’il considère comme un recul de la démocratie et  des libertés fondamentales en RDC.

Il faut rappeler qu’une résolution du congrès de son parti, ECIDé, qui s’est tenu à Kinshasa du  3 au 5 décembre 2015, avait recommandé à ce leader de la Dynamique de l’opposition de parcourir
l’ensemble du territoire national en vue de redynamiser la base  et de
porter haut la vision de son parti.
EW

  • 226
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •