Fatshi- Kabila : derniers réglages de la cohabitation à la Cité de l’UA

0
713

L’ancien Chef de l’Etat, Joseph Kabila, était l’hôte, hier lundi 22 avril 2019 à la Cité de l’Union Africaine, de son successeur au poste, Félix Antoine Tshisekedi. Selon des sources proches de la présidence de la République, leur entretien s’est déroulé à huis clos. Par ces temps où les rumeurs courent dans tous les sens au sujet de la nomination d’un Formateur du gouvernement, dont le candidat devrait être proposé par Kabila, en sa qualité d’autorité morale du FCC (Front Commun pour le Congo), la plate-forme numériquement majoritaire au Parlement, on pense que leurs échanges ont porté sur le profil de cet oiseau rare, mais aussi sur les modalités de partage des portefeuilles ministériels.

            Le déplacement de Kabila de Kingakati, dans la banlieue Est de Kinshasa, vers la Cité de l’Union Africaine, à l’Ouest de la ville, pourrait s’inscrire, indique-t-on, dans le cadre des derniers réglages en vue du choix du futur Premier ministre et du format de l’équipe ministérielle qui devrait l’accompagner dans sa lourde charge de coordination de l’exécutif.

            On imagine aussi que les deux personnalités n’ont pas manqué d’évoquer l’épineuse question de la mise en place du Bureau définitif de l’Assemblée Nationale, dont le processus est plombé par la gué-guerre entre la coalition FCC/CACH et l’Opposition au sujet des sièges à attribuer à chaque composante. Il faut signaler que la « Majorité » refuse de céder un second siège à l’Opposition.

            On ignore jusqu’à présent l’option levée par Félix Tshisekedi et Joseph Kabila à propos de la configuration définitive du Bureau de l’Assemblée Nationale. Mais à considérer l’élimination de Henri Lokondo et Fabrice Puela ainsi que le rejet du projet de candidature du député national Mohindo élu fraichement au Nord-Kivu, la porte d’un second siège semble hermétiquement fermée à l’Opposition.KIMP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •