Fatshi à Lubumbashi

0
582

Le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, est attendu ce vendredi à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga. A en croire des sources officielles, il devrait y présider une importante réunion du Conseil Supérieur de la Défense, en étroite relation avec l’insécurité ambiante dans cette ville ainsi que d’autres coins de la province, mais aussi effec une visite d’inspection au poste douanier de Kasumbalesa, citée frontalière avec la Zambie.

            Selon le protocole d’Etat, l’ordre du jour du Conseil Supérieur de la Défense devrait porter, sauf imprévu, sur la situation générale du pays, la situation sécuritaire à Lubumbashi, la situation sécuritaire à Yumbi, Beni et Butembo après les élections, le rapport de l’Inspecteur général des FARDC, le rapport de l’Inspecteur général de la PNC, la régulation des grades des militaires et policiers, etc.

Sont attendus à cette réunion : le Premier ministre, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale,  le ministre de la Défense Nationale, Anciens Combattants et Réinsertion, le Chef d’Etat-major général des FARDC,  le Commissaire général de la PNC, le Chef de la Maison Militaire du Chef de l’Etat, le Chef d’Etat-major de la Force Terrestre, le Chef d’Etat-major de la Force Aérienne, le Chef d’Etat-major de la Force Navale, le Chef d’Etat-major des Renseignements Militaires.

            On signale que la situation sécuritaire, à Lubumbashi comme à travers la province du Haut-Katanga, est marquée par la psychose d’une attaque imminente des miliciens « Kamuina Nsapu » que l’on dit en provenance du Grand Kasaï et d’une riposte en préparation dans les rangs des troupes du criminel Gédéon Kyungu. Bien qu’aucun milicien « Kamnuina Nsapu » ne soit visible à Lubumbashi ou ailleurs, une main noire instrumentalise déjà des « criminels » qui attaquent des innocents à domicile comme sur les places publiques, à la faveur de la nuit. Le Conseil Supérieur de la Défense va sans doute se pencher sur les tenants et aboutissants de ce dossier sécuritaire aux contours très flous.

            S’agissant du poste douanier de Kasumbelesa, où l’Ogefrem vient d’aménager un port sec, le Chef de l’Etat, ainsi que plusieurs membres du gouvernement qui l’accompagnent devraient s’enquérir des dysfonctionnements qui perturbent les activités douanières et autres.Des mesures urgentes d’assainissement du poste sont attendues.               Kimp

  • 48
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •