FARDC : RETROSPECTIVE 2019

0
107

L’année 2019 a été celle des grands évènements et des mutations en République Démocratique du Congo.

            Au regard de tous ces évènements, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont joué un rôle prépondérant dans la restauration de la paix en leur qualité de socle de l’unité nationale.

            En amont, elles ont mis à la disposition de la Commission Électorale Nationale Indépendante une logistique comprenant des véhicules, avions, hélicoptères et d’autres moyens pour le transport et l’acheminement des kits électoraux dans des bureaux de vote sur toute l’étendue du territoire national afin que le peuple congolais accomplisse son devoir civique dans des conditions sécurisantes voulues, et ont appuyé aussi avec discipline, patriotisme et professionnalisme sans reproche, la Police Nationale Congolaise dans les opérations de sécurisation des personnes et du bon déroulement du processus électoral de décembre 2018 qui a abouti à une alternance pacifique et civilisée au sommet de l’Etat. Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO est élu cinquième Président de la République, a succédé à Joseph KABILA KABANGE.

 Le 24 janvier 2019, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO est investi cinquième Président de la République Démocratique du Congo et de facto Commandant Suprême des FARDC par la Cour Constitutionnelle. Dans son discours d’investiture, le Président de la République a promis de mettre fin à la situation d’insécurité qui règne dans la partie Est du pays, notamment dans les territoires de DJUGU et MAHAGI en ITURI et le territoire de BENI dans le Grand-Nord en mettant les moyens nécessaires à la disposition de l’Armée et faire du social du militaire son cheval de bataille.

            Aussitôt investi, en sa qualité de Commandant Suprême des FARDC, il a présidé sa première réunion du Haut-Commandement à l’Etat-Major Général au Mont-Ngaliema, réunion au cours de laquelle, il a transmis au Chef d’Etat-Major Général, le Général d’Armée MBALA MUNSENSE Célestin, le message des félicitations aux hommes en uniforme pour le travail combien louable qu’ils ont abattu avec discipline, patriotisme et professionnalisme dans les opérations de sécurisation des personnes et du déroulement du processus électoral de décembre 2018 qui a abouti à son élection et une alternance pacifique au sommet de l’Etat.

LES OPERATIONS

MILITAIRES

            Sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Commandant Suprême des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, les FARDC avaient lancé en date du 21 juin 2019, une opération offensive foudroyante dénommée « ZARUBA YA ITURI » (la tempête de l’Ituri) contre un certain NGUDJOLO, leader d’un mouvement politique mystico-religieux CODECO (Coopérative de développement du Congo) et sa branche armée qui semaient la terreur et la désolation caractérisées par les tueries barbares, massacre, exactions macabres, incendie des maisons, parfois de tout un village dans les territoires de DJUDU et MAHAGI entrainant un déplacement massif des populations dans des conditions inhumaines. La dite opération menée sous la coordination du Chef d’Etat-Major Général des FARDC, le Général d’Armée MBALA MUNSENSE Célestin et la supervision du Chef d’Etat-Major Général Adjoint en Charge des Opérations et Renseignements, le Lieutenant-Général AMISI KUMBA Gabriel a abouti à la neutralisation et l’éradication de l’activisme de CODECO par la conquête de son bastion, la forêt de WAGO.

            Après la neutralisation et éradication de CODECO, le Président Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Chef de l’Etat, Commandant Suprême des FARDC s’est rendu à BUNIA et dans le territoire de DJUGU pour rassurer les populations des territoires de DJUGU et MAHAGI en particulier et de la province de l’Ituri en général de sa détermination sans faille de mettre fin à l’insécurité sur toute l’étendue du territoire national et ramener une paix définitive.

            Dans le Grand-Nord particulièrement en territoire de BENI, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont lancé en date du 30 octobre 2019 des opérations des grandes envergures contre les terroristes des ADF/MTM et les différents groupes armés nationaux et étrangers qui tuaient et pillaient la population. Ces opérations étaient placées sous la coordination du Général d’Armée MBALA MUNSENSE Célestin, Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

 Avant le lancement des opérations, le Chef de l’Etat, Commandant Suprême des FARDC, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO s’est rendu à BENI pour s’imprégner de la situation des populations et leur donner l’assurance d’une opération militaire imminente pour la neutralisation et l’éradication définitive des terroristes ADF/MTM et les autres groupes armés.

 Après sa visite à BENI, le Président de la République a instruit le Chef d’Etat-Major Général, le Général d’Armée MBALA MUNSENSE qui est allé en date du 30 Août 2019, sensibiliser la population, les groupes de pression ou mouvements citoyens, des grands Chefs coutumiers et les Caucus des Députés élus des territoires de BENI, BUTEMBO et LUBERO sur le lancement des opérations militaires contre les ADF et autres groupes armés pour restaurer la paix et l’autorité de l’Etat.

            Le 30 Octobre 2019, dans le territoire de BENI, les FARDC ont lancé les opérations des grandes envergures contre les terroristes ADF/MTM et les différents groupes armés tant nationaux qu’étrangers.

            Au cours des opérations, plusieurs bastions, places fortes, des villages occupés par ces terroristes ADF sont tombés, conquis et passés sous contrôle des vaillants combattants des FARDC. Notamment :

 KIDIDIWE

 KASENGA

 MWALIKA

 MAYANGOSE

 LAHE

 Et MADINA, le centre d’impulsion et des décisions des ADF,

            Face à cette offensive foudroyante des vaillants combattants des FARDC, plusieurs leaders des ADF ont été capturés ou neutralisés. Entre autres :

1. Monsieur KAMBALE ATSHUBOLA, originaire de MAYAMOYA (Srt de John MUKULU

2. Mzee WAKAZI Allias Nasser ABDOU (Instructeur des ADF)

3. Maman Sarah (Chargée de la discipline des femmes combattantes ADF)

4. Mr. IBRAHIM MUZANGANDA (membres)

5. Mr. KAJAJU KIBUYE (membres)

 Dans le Nord-Kivu quelques leaders (hommes forts) de FDLR ont été tués ou capturés par les vaillants combattants des FARDC, notamment :

1. MUDACUMURA Sylvestre

2. Jean-Michel AFRICA (FDLR RED)

3.Col Gaspard AFRICA

4. Col NSIMIYI MANA MONUDI

5. Comd CRIP

6. Monsieur SHUKURU MAHIGANE Paulin, Chef des Renseignements des FDLR NYATURA FDDH

7. Capitulation de DUSABE Delta Jovial, autoproclamé Général et Commandant en Chef du groupe armé NYATURA FDDH dans le MASISI.

Les FARDC sont déterminées plus que jamais à en finir avec les phénomènes ADF.

Les opérations de ratissage et de nettoyage continuent.

            Dans son discours d’investiture le 24 janvier 2019, le Chef de l’Etat, Commandant Suprême des FARDC, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO avait promis de faire du social du militaire son cheval de bataille. Et dans son programme d’urgence de 100 jours, plusieurs réalisations ont été faites.

AU CAMP TSHATSHI

 300 villas modernes de style américain sont construites sur deux sites avec une vue panoramique sur le majestueux Fleuve Congo au profit des militaires pour remédier à la problématique de logement.

            Le premier site, d’une superficie de 11(Onze) hectares comprend 173 villas, tandis que le deuxième site qui a une superficie de sept(07) hectares comprend 127 villas.

Il y a deux types de villas. En duplex et villa basse.

Les travaux de construction sont effectués jusque-là à 85%

 L’agrandissement de l’hôpital militaire avec la construction des nouveaux bâtiments pour une capacité de 136 lits qui vont comprendre plusieurs services :

 Une morgue d’une capacité de plus ou moins 50 cadavres

 Bloc IRM

 Bloc d’hospitalisation + pédiatrie

 Bloc opératoire

 Radiographie + scanner

 Pharmacie, salle d’urgence et de réanimation

 Administration, hospitalisation, chimiothérapie

 Hospitalisation

 Buanderie-dialyse

 CPN (opérationnel)

L’ancien hôpital est réhabilité (CPN-CPS). Fin travaux vers le mois de juillet.

Les travaux sont effectués par la Société SAFRIMEX.

            Toujours au Camp TSHATSHI, il y a eu aussi la réhabilitation et la construction des nouveaux bâtiments abritant des écoles maternelle, primaire et secondaire. Toutes les salles de classe sont climatisées.

            L’école primaire compte actuellement 1800 élèves, tandis que l’école secondaire, Institut Technique Professionnel qui a quatre section :

 Électricité et Électronique

 Mécanique générale et mécanique automobile  et coupe-couture a un effectif de 1300 élèves qui ne sont pas que les enfants des militaires.

AU CAMP LIEUTENANT-COLONEL KOKOLO

 Réhabilitation du réseau d’adduction d’eau potable et

 Installation du Centre d’Imagerie médicale à l’hôpital militaire central (Camp KOKOLO)

GBELO PAZONGA Gerry

      Maj          Chef Dept AV

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •