Examen d’Etat 2021 : hier, 835.902 candidats ont participé à l’épreuve de dissertation

0
302

Professeur Tony Mwaba Kazadi, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) a lancé hier, lundi 12 juillet 2021, le démarrage de l’épreuve de dissertation qui marque le début des épreuves hors-session de l’Examen d’Etat 2021. Cette cérémonie de lancement s’est déroulée au sein de l’école conventionnée catholique Muenze A Velele à Mbanza Ngungu, dans le Kongo Central. Cette manifestation s’est déroulée en présence de plusieurs autorités tant nationales que provinciales dont Atou Matubuana, gouverneur de la province du Kongo Central ; Christine Nepa Nepa, secrétaire générale à l’EPST a.i. ; du Conseiller du Chef de l’Etat en charge de l’éducation ; du ministre provincial ayant en charge le sous-secteur de l’EPST et certains députés nationaux originaires de la province.

            Cette année, la RDC aligne 830.164 candidats finalistes pour le cycle long et 5.738 candidats pour le cycle court, ce qui donne un total de 835.902 candidats finalistes. Ces candidats sont repartis sur l’ensemble du territoire national dans 2.456 centres d’examen pour le cycle long et 296 pour le cycle court.

            Avant de lancer ces épreuves, le ministre s’est adressé aux élèves candidats finalistes du secondaire en tirant, de prime abord, un passage de notre Hymne national qui dit : « Nous peuplerons ton sol et nous assurerons ta grandeur… ». Pour le Patron de l’EPST, loin d’être un refrain, ceci est un engagement ferme des Pères de notre Indépendance vis-à-vis de la Nation. « Au-delà de peupler le sol, nous avons pris l’engagement d’assurer la grandeur de notre pays. Très chers finalistes, l’avenir de notre pays est entre vos mains et il va se jouer aujourd’hui. On ne peut pas assurer la grandeur de notre pays si nous ne sommes pas capables de piloter l’avenir de notre pays. Pour assurer la grandeur du Congo, nous devons être meublés des compétences managériales morales et intellectuelles. Je suis enseignant, je sais détecter les talents, j’ai confiance qu’il y aura du bon travail » a expliqué le Ministre à ses hôtes du jour.

Les surveillants appelés à ne pas favoriser

la triche

            Par la suite, Professeur Tony Mwaba a ouvert les malles d’items – et à titre symbolique – il a remis quelques exemplaires au gouverneur Atou Matubuana qui les a remis à son tour à son ministre en charge du secteur de l’EPST pour distribution aux candidats dans les salles d’examen. S’adressant aux surveillants, il leur a demandé de laisser les finalistes passer tranquillement leurs épreuves et qu’ils n’étaient pas là dans les salles pour communiquer les réponses.

            Poursuivant sa visite d’inspection, le ministre s’est également rendu dans deux autres centres d’examen de Mbanza Ngungu ; à savoir, le Lycée Bakanzi et l’Institut Nsona Nkulu (ex Collège Saint Germain) dans le quartier Nsona Nkulu.

SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •