« Etienne Tshisekedi face à trois Présidents » porté sur les fonts baptismaux

0
195

Les Editions Compodor, en collaboration avec la Fondation Etienne Tshisekedi, ont présenté officiellement au public, le livre intitulé : « Etienne Tshisekedi face à trois Présidents », le vendredi 14 juin 2019 dans la salle Auditorium du Kempisnsky Fleuve Congo Hôtel dans la commune de la Gombe. Cet ouvrage de 418 pages, subdivisé en vingt chapitres, écrit par le journaliste-écrivain Joseph-Richard Kazadi Mbayo, et consacré exclusivement au parcours du combat politique de feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba, est désormais sur le marché du livre.  C’est un véritable bestler qui vient immortaliser la mémoire du lider maximo de l’opposition RD-congolaise.  Ladite cérémonie a été rehaussée de la présence de quelques membres du gouvernement central, d’ambassadeurs et Chef des missions diplomatiques accrédités à Kinshasa, de députés nationaux, de quelques treize parlementaires de l’UDPS, signataires d’un mémo de 52 pages.  L’on a noté également la présence des représentants des Ong internationales, acteurs politiques et de la société civile, des membres de famille de feu Etienne Tshisekedi. 

            Dans son exposé, Joseph-Richard Kazadi a donné deux raisons majeures qui l’ont motivé à consacrer  ce livre à Etienne Tshisekedi, du fait qu’il est issu d’une famille victime de l’injustice de la société. Il a rappelé que son défunt père, feu commandant Joseph-Richard Kazadi Lombe, fut arrêté, jugé et condamné à la peine de mort en 1978 après avoir  pourtant mis fin à la criminalité dans le district du Bas-Fleuve, d’abord, puis sécurisé les populations ainsi que leurs biens dans les Cataractes. Deuxièmement, a-t-il indiqué, c’est en reconnaissance du geste qu’avait posé Etienne Tshisekedi en sa faveur, en novembre 1999, pendant sa détention à l’Agence Nationale des Renseignements (ANR/Département extérieur). En effet, à sa demande, a-t-il soutenu Floribert Chebeya, alors Secrétaire Exécutif de la Voix des Sans Voix, était venu négocié sa libération.  Selon   lui, il fut parmi les journalistes qui osaient rappeler le combat de l’illustre personnage contre la dictature mobutienne, et à le soutenir dans le nouveau combat politique engagé contre Laurent Désiré Kabila et ses alliés rwandais, ougandais et burundais. A travers ses écrits, il ne cessait de le présenter comme la légende vivante de l’histoire politique congolaise, qui avait décidé de se battre corps-à-corps, à mains nues, aux côtés du peuple, et de souffrir avec ce dernier. « En lisant mes articles, Etienne Tshisekedi avait donc compris qu’il avait un brillant avocat que les forces du mal voulaient faire taire. Malheureusement, elles ne sont pas parvenues à me faire taire car même après la disparition du père de la démocratie, j’ai poursuivi ma plaidoirie », a-t-il martelé. En sus, l’auteur présente Etienne Tshisekedi comme un grand homme politique du continent noir et du monde, en les alignant à Nelson Mandela, Thomas Sankara, Mouammar Kadhafi et Laurent Gbagbo…  Il n’a pas manqué de rendre hommage aux 13 parlementaires, présents dans la salle, à savoir Lumbu Maloba, Kapita Shabani Paul, Dia-Oken-A-Mbel Charles. Il y a lieu de retenir que ce livre est le 6ème mais 3 titres sont en chantier pour publication : « Ils ont tué le Général Mahele » « Toute la vérité sur la mort de Laurent Désiré Kabila » et « Le Colonel Kadhafi n’est pas mort ».  

Mise en garde de 13

parlementaires au FCC

            Dans une déclaration lue par Paul Kapita Shabangi, au nom des 13 parlementaires, en rapport avec la situation politique de l’heure, ceux-ci attirent l’attention du Front Commun pour le Congo (FCC), sur le fait qu’il assumera seul la responsabilité, d’un éventuel éclatement de ladite coalition et les conséquences qui en découleront.

Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •