Etat de siège : second round entre le Sénat et le gouvernement ce mercredi

0
29

Après la séance à huis clos du mercredi 22 septembre 2021 consacrée à l’évaluation de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu, entre le Sénat et le gouvernement. On rappelle que la semaine dernière, l’exercice avait été suspendu sur décision du président de la chambre haute du Parlement, Modeste Bahati, pour cause d’insuffisance de données et même d’informations contradictoires entre intervenants. Selon le message que le président du Sénat a fait parvenir au Premier ministre Sama Lukonde en début de semaine, le second round est programmé pour ce mercredi 29 septembre à partir de 11 heures.

             Les dispositions protocolaires arrêtées à cet effet indiquent que les personnalités suivantes sont attendues au Palais du Peuple : le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, la ministre d’Etat à la Justice, le ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, le ministre des Finances, le ministre des Relations avec le Parlement, le Chef d’Etat-major général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise, l’Inspecteur général des FARDC, l’Auditeur général des FARDC, l’Administrateur général de l’ANR, le Chef des Renseignements militaires et le Directeur général de la Direction Générale de Migration.

            Il y aura donc du beau monde sur le banc gouvernemental et ses services spéciaux. Les observateurs notent, à travers cette participation massive de hauts responsables exerçant des fonctions en rapport avec ce qui se passe dans les deux provinces précitées, la soif des sénateurs d’être correctement informés sur les avancées ou non enregistrées sur le terrain, les correctifs à apporter aux faiblesses constatées et les sanctions éventuelles à prendre contre les responsables des dérapages.

            Majoritairement partisane du régime d’exception instauré dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu depuis le mois de mars de l’année en cours, ainsi qu’en témoignent les différents votes exprimés à faveur des prorogations de l’état de siège, l’institution pilotée par Modeste Bahati est animée du souci de voir cesser définitivement les violences et les pillages des ressources naturelles, afin que les compatriotes de cette partie de la République retrouvent une paix durable.

                                   Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •