ESPT : Tony Muaba pour l’amélioration de la qualité de l’éducation en RDC

0
148

La salle des réunions du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) dans la commune de la Gombe a servi de cadre hier jeudi 14 avril 2022, au Comité de pilotage pour passer en revue, l’état d’avancement des activités du Projet de l’Amélioration de la Qualité de l’Education (PAQUE).

            Présidée par le ministre Tony Mwaba Kazadi, cette réunion a été également permis l’approbation du dernier plan de travail annuel 2022.

            Ladite réunion regroupe en son sein les ministères sectoriels de l’éducation, à savoir l’EPST, les Finances, le Budget, l’ESU et la FPMA ainsi que des partenaires internationaux dont la Banque Mondiale, l’UNICEF et l’USAID.

            Lobjectif visé était de faire l’état des  lieux sur l’avancement des activités du projet PAQUE, voir la situation des indicateurs , l’état financier ainsi que les défis et perspectives. 

            En effet, prévu pour quatre ans et 22 mois pour un montant de 100 millions de dollars américains, le projet PAQUE est destiné à appuyer l’amélioration de la qualité des conditions d’apprentissage dans l’enseignement de base.

            La patron de l’EPST a rappelé que ledit projet est déjà en exécution dans plusieures provinces du pays, dans le cadre de la contribution à matérialisation de la Stratégie Sectorielle de l’éducation et de la Formation (SSEF) pour la période allant de 2016 à 2025.

            Pour le ministre, les participants devraient être suffisament informés sur l’état d’avancement de PAQUE, au regard de ses composantes, discuter et adopter son plan de travail et le budget annuel 2022, en fixant les orientations pour la clôture effective du projet prévue en décembre 2022.

            Walid Belade, Coordonatrice adjointe de PAQUE en charge du suivi et évaluation a présenté avec brio les réalisations du projet, notamment avoir édicté de nouvelles normes pour la mise en oeuvre des activités de l’éducation pour la petite enfance. Et de rappeler aux participants que dorénavant, personne ne peut se prévaloir de mener des activités de l’éducation pour la petite enfance sans se conformer aux normes nationales, édictées par le ministère.

            La coordinatrice adjointe de PAQUE a fait savoir que 9 millions de manuels scolaires ont été distribués sur toute l’étendue du pays en introduction à la réforme visait l’utilisation des langues maternelles comme médium dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Des enseignants ont été formés à cet effet, dans le cadre de l’amélioration de la gestion du système.

            Le projet PAQUE a pu assurer le fonctionnement de la Cellule Indépendante d’Evaluation des Acquis Scolaires (CIEAS), structure placée au cabinet du ministre de l’EPST, pour assurer le suivi des acquis scolaires et des apprentissages des élèves.

            Enfin, le projet PAQUE a posé les bases d’une grande réforme, celle notamment de la création des instituts de formation des maîtres.

            A l’en croire, ledit projet procède pour la phase actuelle, à la rationalisation des humanités pédagogiques, ce qui constitue une étape intermédiaire, car elle devra, à terme, déboucher sur la mise en oeuvre d’un programme de formation des enseignants du primaire dans les instituts de foramation des maîtres, en vue d’améliorer la qualité des conditions d’apprentissage au niveau primaire.  

Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •