Eruption du Nyiragongo :le Gouvernement interdit tout retour sur les sites ravagés par la lave

0
32

Le Premier Ministre, Sama Lukonde, était face à la presse hier lundi 7 juin 2021 à partir de Goma, pour faire la restitution de  sa mission à la suite de l’éruption volcanique de Nyiragongo survenue le 22 mai dernier. Il faut souligner qu’il était accompagné d’une importante délégation gouvernementale venue de Kinshasa.   

            D’entrée de jeu, Sama Lukonde a fait savoir, après évaluation de la situation sur le terrain, que  l’heure est au retour progressif des déplacés à Goma et Nyiragongo après la stabilisation de la situation suite à l’éruption volcanique. Selon lui, les besoins urgents des sinistrés sont estimés à 16 milliards FC alors que l’évaluation faite par la communauté humanitaire s’élève à 20 millions USD.

            Au regard de la menace qui plane toujours sur la ville de Goma, le gouvernement a pris la décision de délocaliser la population des lieux ravagés par le volcan, la lave ayant rasé plus  de dix villages dont celui de Buhene. 

            «Prenant la mesure de la situation, nous avons décidé dès aujourd’hui, du retour progressif des déplacés suivant le plan qui vous sera communiqué par le gouvernement militaire (…). Les lieux qui ont été ravagés par le volcan ne doivent plus être occupés par la population. Nous devons tirer les leçons de l’éruption de 2002 et celle de 2021 pour que plus jamais nos populations ne soient si proches du danger », a déclaré le Premier ministre, tout en précisant que de nouveaux sites seront choisis par les autorités où des logis seront construits pour les sinistrés, a affirmé Sama Lukonde.

3ème  vague de la Covid-19 en RDC : les tests rapides gratuits aux postes frontaliers

            Au regard de la situation sanitaire à laquelle la RDC fait face notamment avec la 3ème vague de la covid-19, le gouvernement a levé l’option d’instaurer les tests covid-19 rapides au niveau des postes frontaliers. Ces tests devront être gratuits, a dit Sama Lukonde, et les résultats devront être disponibles après 15 minutes.

            “Nous sommes regardants vis-à-vis de nos postes frontaliers quant aux tests qui doivent être faits pour toutes les personnes qui regagnent le pays, les nationaux  et les étrangers. Et à ce niveau, nous avons eu des échanges avec la Task Force qui lutte contre la Covid-19… nous avons levé l’option de procéder aussi, désormais, à des tests rapides pour toutes personnes qui vont franchir nos postes frontaliers.

            D’autres mesures devront suivre afin de “s’assurer que cette pandémie ne se propage pas davantage et d’une manière exponentielle”, a-t-il indiqué, évoquant plusieurs variants de Covid-19: “Il faut aussi tenir compte des différents variants qui se sont développés, en commençant par les variants du Royaume Uni, ensuite ceux du Brésil et récemment celui de l’Inde”.

            Il sied de noter que la réponse humanitaire à apporter aux sinistrés, évalués à 16 milliards de Francs congolais,  prend en compte l’axe de l’alimentation des déplacés et leur prise en charge lorsqu’ils seront de retour mais surtout le besoin d’assistance de transport selon l’ordre qui sera donné par le gouverneur militaire dans le cadre du retour de ces déplacés dans la ville de Goma, et aussi sur l’axe sanitaire. « …Parce que de ce côté-là, nous devons lutter contre toutes formes des pandémies ou des maladies à risque telles que le choléra et la tuberculose. Sur la répartition, cela va se faire selon les différents secteurs que je viens d’énumérer», a précisé Sama Lukonde.

Perside Diawaku

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •