EPST : un décret du Premier ministre crée des ressources innovantes pour l’éducation

0
89

Le professeur Tony Mwaba Kazadi, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, a obtenu le vendredi, 19 novembre 2021, du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, la signature du décret de création du « Fonds de Promotion de l’Education et de la Formation» sur les ressources innovantes en vue d’appuyer la gratuité de l’enseignement. Cette nouvelle a été rendue publique par la cellule de communication du ministère de l’EPST qui souligne que ce fonds va permettre de générer des ressources innovantes pour appuyer le secteur de l’éducation et aider le gouvernement à accéder à des ressources extra-budgétaires pour appuyer la gratuité de l’enseignement en termes des rémunérations des enseignements.

         Ce nouveau fonds créé par le Premier ministre est un établissement public disposant d’une personnalité juridique et d’une autonomie financière, placé sous la tutelle du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique. Il a son siège à Kinshasa et peut ouvrir des représentations en provinces avec pour mission de soutenir et de promouvoir l’Education nationale.

         Pour parvenir à cet objet social, le décret créant le Fonds de promotion de l’Education et de la Formation a déterminé les domaines où il est appelé à intervenir pour collecter les ressources nécessaires en vue d’accomplir toutes les opérations se rattachant directement ou indirectement à cet objet. C’est ainsi qu’il est appelé à prendre en charge des soins de santé primaire des enseignants et des élèves par le rattachement des établissements scolaires aux zones de santé ; à appuyer les études spécifiques dans le domaine de l’enseignement fondamental ; à appuyer l’enseignement spécial et à prendre en charge la prime d’excellence aux enseignants, élèves, étudiants et aux établissements de l’enseignement national qui se sont distingués.

         Ce fonds est également convié à fournir un appui aux échanges avec d’autres systèmes éducatifs post-conflits ; à renforcer des bibliothèques scolaires et académiques ; à apporter un soutien institutionnel et infrastructurel aux établissements d’enseignement public et aux services centraux des ministères en charge de l’éducation nationale en recourant aux partenaires extérieurs ; à appuyer également la rémunération du personnel de l’enseignement primaire, secondaire et technique et toute autre action de stimulation et de promotion de l’Education nationale sur toute l’étendue du pays.

RSK

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •