EPST : les «bleu-blanc» face au Tenafep

0
132

Le Test National de Fin d’Etudes Primaires (TENAFEP) démarre aujourd’hui mercredi, 26 août 2020, sur l’ensemble du territoire national. Cet examen est organisé chaque année pour sanctionner la fin des études du Cycle primaire et conférer un certificat aux finalistes les plus méritants. Un document censé permettre à son détenteur la possibilité de poursuivre son apprentissage au niveau du cycle secondaire.

            Le TENAFEP est une épreuve dont les tâches essentielles d’organisation sont dévolues traditionnellement aux provinces. A Kinshasa, un total de 198.000 élèves finalistes provenant des écoles aussi bien publiques (non conventionnées et conventionnées) que privées agréées  participent à cette épreuve organisée pendant deux jours, soit du 26 au 27 août 2020. Grâce à la politique de la gratuité de l’éducation de base, les finalistes du primaire provenant des écoles publiques n’auront à payer aucun frais de participation tandis que ceux des écoles privées agréées doivent contribuer à l’organisation à hauteur de 17.000 Fc chacun.

              Cet examen se déroule dans un contexte particulier, à plusieurs points de vue. D’abord, il se tient dans un environnement de cohabitation avec la pandémie Covid-19 ; une épidémie qui a tenu tout un pays dans un ‘état d’urgence sanitaire’ pendant cinq mois (de mars à août 2020). Les écoles, ainsi que plusieurs autres activités, étaient paralysées. Un trimestre d’apprentissage a été ainsi perdu de cette façon. La semaine de rattrapage des cours, suivie d’examens tant au primaire qu’au secondaire, procède de la volonté du gouvernement de ne pas proclamer l’année scolaire 2019-2020 : «blanche». C’est ainsi que tous les examens organisés tiendront compte de cet handicap.

            En outre, le gouvernement a insisté sur le strict respect des gestes barrières aussi bien pour les élèves finalistes que pour les organisateurs et surveillants des centres et salles d’examens. C’est ainsi que devant chaque salle d’examen, il est obligatoire de placer un récipient-robinet lave-mains avec savon. Tous les intervenants doivent porter des masques et se soumettre au prélèvement de température par thermo-flash pour détecter toute trace de fièvre annonciatrice d’une contamination à Covid-19. Par ailleurs, la distanciation physique devra être respectée.

 SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •