EPST : des syndicalistes réclament toujours la tête de Bakonga

0
59

Des enseignants affiliés à la synergie des syndicats des enseignants de la RDC s’appêtent à boycotter la rentrée-scolaire de ce lundi 12 octobre 2020.  Il s’agit de : Syndicat National des Ecoles Conventionnées Catholique (Synecat), Syndicat National des Enseignants des Ecoles Protestantes (Snep), Force Agissante (FA), Centrale Congolaise du Travail (CCT),  Syndicat National des Enseignants des Ecoles Privées Agréées (Sydeep), le Collectif des Femmes et Enfants pour la Vie et le Développement (Cofevid)

            Leur déclaration a été lue par Jean-Bosco Puna, porte-parole de la Synergie, à  l’issue de leur dernière assemblée générale avant la reprise du chemin de l’école.  C’était le vendredi 9 octobre 2020, au siège du Synecat, situé au quartier Kimbangu, dans la commune de Kalamu.

En effet, ces professionnels de la craie conditionnent la reprise des enseignements au départ du ministre d’Etat en charge de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Willy Bakonga Wilima. Ils lui reprochent  une gestion cavalière qui a créé un dysfonctionnement sans précédent dans le secteur de l’enseignement primaire, secondaire et technique.  Deuxièmement : ils exigent du gouvernement la convocation imminente d’une commission paritaire interministérielle crédible devant donner des réponses à la problématique du 2ème palier des salaires, des zones salariales, des Nouvelles Unités, des écoles d’application, de la MESP (Mutuelle de santé), des frais de fonctionnement des écoles primaires de 11 classes, de l’exclusion des enseignants de confession non-catholique du système éducatif de ce réseau. A cet effet, ils ont invité les parents à garder leurs enfants à la maison jusqu’au lundi 26 octobre 2020.

Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •