EPSP : Willy Bakonga et ses collaborateurs unis pour gagner le pari de la gratuité

0
138

S’adressant à tous ses collaborateurs réunis hier mardi, 10 septembre 2019, dans la grande salle de réunion de son cabinet, à la Gombe, Willy Bakonga Wilima, le ministre entrant de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), a souligné l’importance de l’Education pour le développement d’une nation. Pour lui, un peuple non éduqué constitue une véritable catastrophe pour un pays. Conscient de l’ampleur de la tâche qui l’attend et surtout des attentes de la population, le nouveau locataire de l’avenue des Cliniques a signifié à tous les membres du cabinet de son prédécesseur que’il n’est pas venu à l’EPST faire la chasse à l’homme. Concernant la gratuité de l’éducation de base, Willy Bakonga a invité ses collaborateurs à travailler la main dans la main pour gagner ensemble ce pari, en analysant tous les contours et surtout viser ce qui est possible de faire. Il a également invité tous les acteurs du système éducatif à l’excellence et à l’innovation.

            A cette même occasion, le nouveau ministre a conscientisé les membres de son cabinet et les cadres de l’administration de l’EPST venus nombreux l’écouter pour qu’ils s’impliquent dans le travail pour la réussite de son mandat. Cette rencontre réunissant les membres de l’ancien et du nouveau Patron de l’EPST – connu auparavant sous le vocable de l’EPSP – intervient un jour après sa prise de fonctions. La cérémonie de remise et reprise entre Willy Bakonga et Emery Okundji s’est déroulée dans la même salle, le lundi, 09 septembre dernier en présence de plusieurs responsables politiques, de l’Administration publique et des partenaires éducatifs. Avant de quitter le fauteuil qu’il a occupé pendant six mois en qualité de ministre intérimaire de l’EPSP, Emery Okundji a vanté la conscience professionnelle des collaborateurs trouvés au cabinet comme à l’administration qui l’ont accompagné dans la réussite de son intérim.

Dossiers à parachever : la gratuité de l’éducation de base et la MESP

            En effet, dans son mot de circonstance, il a qualifié l’EPST de ministère qui apprête les générations futures. Parmi les dossiers importants légués à son successeur, il a mentionné la problématique de la gratuité de l’éducation de base et la Mutuelle de santé des enseignants de l’EPST (MESP). Pour Emery Okundji, la gratuité de l’éducation, consacrée dans la Constitution, constitue l’une des priorités du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi. Et la Table ronde nationale sur la gratuité, tenue du 22 au 24 août 2019, a formulé des résolutions pour la matérialisation de la volonté politique du Chef de l’Etat.

            Il a indiqué qu’il appartenait désormais au nouveau ticket de l’EPST constitué par Willy Bakonga et Didier Budimbu de faire le suivi pour la mise en œuvre effective de la gratuité de l’éducation de base. Celle-ci implique entre autre l’amélioration des conditions sociales des enseignants et l’affectation des frais de fonctionnement aux écoles. En ce qui concerne la Mutuelle de santé des enseignants de l’EPST, créée pour la prise en charge médicale des enseignants, Emery Okundji a proposé la nomination d’un comptable pour la gestion des fonds, mais aussi la restitution de sa gestion aux enseignants.SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •