Enfin, la dépouille mortelle de Dechade Kapangala libérée

0
355

Bloquée à la morgue Centrale sur ordre du Procureur Général près de la Cour d’Appel de la Gombe depuis le 21 janvier 2018, la dépouille de Thérèse  Dechade Kapangala Mwanza a finalement été libérée. Cette fille, rappelle-t-on, était l’aspirante religieuse âgée de 24 ans, fauchée à balle réelle dans la concession de la paroisse Saint François des Sales, dans la Commune de Kintambo, lors de la répression de la marche des laïcs  catholiques le 21 janvier.

La réquisition du Procureur Général de la République pour dénouer la situation,  a mis fin à la polémique entre le gouvernement et la famille de l’illustre disparue. L’intervention de cette autorité judiciaire a été déterminante pour le dégel de cette situation. Etant donné qu’elle avait fait souffrir sérieusement la famille de Thérèse Kapangala et les millions des catholiques qui considéraient que le Procureur Général s’opposait fermement à la prise en charge des obsèques de leur fille  non seulement par eux-mêmes et aussi par le gouvernement.

            Selon un communiqué rendu public hier par la famille de la défunte, le programme des obsèques se présente de la manière suivante. La levée du corps de la regrettée Dechade Thérèse Kapangala, à la morgue centrale  aura lieu le jeudi 8 février 2018 et l’exposition dans la Cour intérieure de la paroisse Saint François des Sales est prévue le même jour.

             Le corps de la victime de la répression violente de la marche pacifique du 21 janvier sera conduit à sa dernière demeure le vendredi 9 février 2018 à la Nécropole entre « Terre et ciel ».

A noter que la levée du corps l’inhumation de Thérèse Dechade  Kapangala coïncide avec la messe qu’organise ce vendredi 9 février les laïcs catholiques en mémoire de toutes les victimes de la marche organisée dans plusieurs paroisses et territoires de la République Démocratique du Congo  pour exiger l’application intégrale de l’Accord de la Saint Sylvestre.

            Thérèse Dechade Kapangala était une aspirante religieuse au sein de la congrégation des Sœurs Franciscaines. Légionnaire,  membre du ministère des jeunes du Renouveau Charismatique (Mijerca), Bilenge ya Mwinda, choriste de l’Espérance, elle fut très engagée dans la foi chrétienne au sein de l’Eglise Catholique.

            Pour les paroissiens de la Saint François de Salles, Dechade Thérèse Kapangala a connu une vie courte mais très significative. Elle s’inscrit dans l’ordre des martyrs qui ont donné leur vie pour le bonheur des autres.

Eric Wemba 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •