Energie : socle du développement

0
110

 « La politique du gouvernement en matière des ressources énergétiques en République Démocratique du Congo » est le thème que le ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité, Bruno Kapanji Kalala, a exposé le jeudi 09 août 2012, devant un parterre important d’invités, de membres du gouvernement et de cadres et agents de la Société National d’électricité (SNEL) et de la Regideso. L’endroit choisi pour cette activité était la grande salle de rencontres de la Foire Internationale de Kinshasa (FIKIN), dans la commune de Limete. Bruno Kapanji a voulu ainsi mettre à profit la « Journée des Ressources hydrauliques et Electricité » dont le thème général était « Energie : socle du développement » pour expliquer, à l’opinion publique la politique suivi, par le gouvernement dans ce secteur de la vie nationale.

 Une politique qui vise à hisser à terme de la RDC au rang des pays émergeants dans le concert des nations. Il a de prime abord noté l’importance de l’énergie – de quelque nature que ça soit – dans le développement de tout pays ; et particulièrement lorsqu’il s’agit de l’énergie hydraulique et électrique dont notre pays possède d’énormes potentialités.

 En ce qui concerne l’électrification de la RDC, il a signalé que son ministère a planifié ce travail en deux volets : l’électrification des milieux urbains et semi urbains et l’électrification des milieux ruraux. Dans les milieux urbains et semi-urbains, un accroissement de la desserte en eau potable et en fourniture  de l’énergie électrique est programmé avec le concours des certains partenaires. Il sera procédé à la réhabilitation et modernisation des infrastructures existantes dans une première phase qui sera couplée avec la construction de nouvelles infrastructures. Le ministre a regretté que seul 9 à 18 % de la population congolaise – selon les coins d’où on se trouve – bénéficient de l’énergie électrique et cela est largement insuffisant. Pour le gouvernement, la Révolution de la modernité passe par l’accroissement de la desserte en eau potable et en électricité.

La SNEL : un effort remarquable pour l’électrification du pays

 Pour ce faire, le ministre a souligné la nécessité d’une contribution de toutes les filles et tous les fils de la RDC et montré l’impact de l’électricité et de la desserte en eau potable dans presque tous les domaines : santé, éducation, arrêt de l’exode rural, augmentation de la production agricole, etc. La RDC, selon lui, disposait depuis toujours d’énormes ressources en énergie hydraulique et électrique, mais c’est la volonté politique qui faisait défaut ; une volonté matérialisée aujourd’hui par le programme de «Cinq Chantier» prôné depuis par le Président de la République. Pour l’effort consenti en faveur du développement des milieux ruraux, Bruno Kapanji a signalé parmi le train des mesures, l’absence des taxes pour tout investisseur qui installe une centrale électrique dans un milieu rural. Enfin, il a invité les dirigeants aussi bien de la SNEL que de la Regideso à s’approprier le programme du gouvernement, afin de mieux servir la population et développer le pays.
 Toutefois auparavant, l’Administrateur délégué de la Snel, Eric Mbala Musanda, avait présenté les efforts de sa société pour répondre positivement aux besoins en électricité de la population et matérialiser le Programme du gouvernement dans ce secteur précis. Il a débuté par l’explication du changement climatique avec l’une de ses conséquences qu’est l’étiage du Fleuve Congo. Il a rappelé la tenue, du 07 au 08 juin 2012, d’un Forum pour sensibiliser l’opinion et les autorités sur la question l’étiage et ses conséquences en vue de mieux les gérer. Il a aussi exposé les efforts fournis depuis le milieu de l’année 2011 jusqu’à ce jour pour soulager la population et l’économie du pays et fourni des précisions sur les efforts d’entretien, de réhabilitation et de modernisation des infrastructures électriques à travers le pays pour son électrification. Son collègue de la Regideso, Jacques Mukalayi, s’est livré, après lui, au même exercice. La visite de la délégation ministérielle au stand de la Fikin, réservé aux « Ressources Hydrauliques et Electricité », a mis fin à la manifestation.

SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*