En marge du 8 mars 2019 : Hassan Abdallah honore la Congolaise

0
114

En marge de la Journée internationale de la femme, qui intervient le 8 mars de chaque année, Hassan Abdallah, président du Daring Club Motema Pembe (DCMP), homme d’affaires opérant en République Démocratique du Congo, présente ce jeudi 7 mars 2019,  à Pullman Hôtel, dans la commune de la Gombe, quelques uns de ses projets.  Ce manager talentueux dirige, avec dextérité, l’entreprise Congo Motors, où il emploie de nombreuses femmes afin de contribuer, tant soit peu, au développement du pays. Il s’intéresse également à l’environnement et à l’agriculture.

                  C’est à l’occasion de la conférence de presse qu’il va animer, dans le cadre du dialogue avec les blogueurs, que le Chairman Hassan Abdallah va présenter au grand public les actions menées durant des décennies au pays, et celles qu’il envisage pour l’avenir. En mettant un accent particulier sur les femmes en cette date du 8 mars, très significative, il croit en leur ingéniosité féconde, car il forme déjà à Congo Motors des mécaniciennes-auto, des aides-ingénieures, voire des femmes chauffeurs de taxi.

                  Dans un entretien à bâtons rompus avec la presse, il a soutenu que « Très souvent dans les affaires, les femmes ont davantage le sens de l’engouement et de la motivation. Et de renchérir qu’il est convaincu qu’il faut désormais tout faire pour leur permettre d’occuper des fonctions prétendues exclusivement masculines. En effet, son engagement pour la défense des droits des femmes le porte à croire que le développement économique de la RDC passerait résolument par l’implication des femmes. Tout compte fait, c’est le contenu qu’il veut donner à cette date du 8 mars que d’autres voudraient assimiler à la chosification de la femme, en détournant l’attention du public des questions de fond.

                  Très effacé du grand public, Hassan a déjà été compté dans le mécénat de grande envergure, posant de nombreuses actions caritatives, notamment en matière de chirurgie faciale et esthétique. On cite par exemple l’opération « Smile », des aides ponctuelles pour payer les frais d’hospitalisation des parturientes, des projets pour favoriser l’autosuffisance alimentaire et des actions de protection environnementale. Il a investi également dans la production du charbon végétal ou charbon vert, de soja adapté, mais aussi dans la formation des jeunes, afin de leur permettre d’acquérir des compétences pour servir la nation. Il s’agit là d’un engagement qui l’a conduit à présider le très célèbre club de football, DCMP, en 2017.

Son Itinéraire

                  Se sentant à 80% Congolais, Hassan Abdallah a adopté la RDC comme sa seconde patrie pour avoir vécu, passé toute sa vie et investi depuis une trentaine d’années. On rappelle que l’homme a étudié en anglais et a appris le français avec ses sœurs et frères congolais comme il le rappelle souvent. Il est revenu en RDC après des études secondaires et supérieures à l’université américaine de Beyrouth, ainsi que l’obtention de « BA » en gestion et management.  

Jean-René Ekofo

  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •