En marge des vacances du couple présidentiel à Moanda : Félix Tshisekedi depuis hier en Angola

0
48

Arrivé à Moanda le samedi 4 janvier 2020, en compagnie de son épouse, pour des vacances de plus ou moins quatre jours, le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, toujours avec la Première Dame, s’est envolé hier dimanche 5 janvier pour Bengwela, via Luanda en Angola. A en croire des sources dignes de foi, c’est pour des entretiens avec son homologue angolais, Joao Lourenço, autour des questions sécuritaires mais aussi de bon voisinage et de coopération bilatérale.

            La dernière rencontre entre les deux Chefs d’Etat, indique-t-on, remonte au 19 décembre 2019. Signalons que depuis l’avènement de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême, les relations entre Kinshasa et Luanda connaissent un réchauffement particulier, surtout que le président angolais figuraient au nombre des Chefs d’Etat de l’Afrique Centrale et de la SADC (Communauté de Développement de l’Afrique Australe) partisans de l’alternance démocratique au sommet en RDC, dont le préalable majeur était la renonciation de Joseph Kabila à un troisième mandat.

Le retour du président congolais à Moanda est annoncé pour ce lundi. Bien que parti sur la côté de l’Atlantique pour un séjour de reconstitution physique, Félix Antoine Tshisekedi est appelé à gérer un agenda chargé, avec en priorité une série de consultations avec des délégués des forces vives du Kongo Central. Le go de son tour de table sera donné ce mardi. Des questions d’intérêt provincial et national sont à l’ordre du jour.

            La journée du mercredi 08 janvier serait consacrée, apprend-on, un échange de vœux entre le Président de la République et la population de Moanda. Une soirée dansante devrait consacrer ces retrouvailles, avec à la clé un concert de l’orchestre Zaïko Langa-Langa.

            On que rappelle le samedi à sa descente d’avoir à l’aérodrome de Moanda, le Chef de l’Etat était accueilli par le gouverneur du Kongo Central, Atou Matubuana.

KIMP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •