Elections de 2011 : le MPCR, le MLC, l’UDPS… rêvent d’un front commun

0
55

L’idée de la mise sur pied d’un front commun de l’opposition trotte dans la tête du député national Jean-Claude Vuemba depuis un certain. Après l’avoir partagée avec Etienne Tshisekedi, président national de l’UDPS au mois de mars 2010 à Bruxelles, il est revenu à la charge le week-end dernier. En effet, le samedi 03 juillet 2010 au siège de son parti, le MPCR (Mouvement du Peuple Congolais pour la République), en présence d’une nombreuse foule de ses militants, il en a encore discuté avec un panel de leaders de l’opposition, notamment François Mwamba du MLC (Mouvement de Libération du Congo), Z’Ahidi Arthur Ngoma des Forces du Futur, Christian Badibangi de l’Union Socialiste Congolaise, Franck Diongo du MLP (Mouvement Lumumbiste), un délégué de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), etc.

A l’unanimité, les « invités » du député élu de Kasangulu ont adhéré à l’option de constituer un bloc solide contre le pouvoir en place, à l’occasion des élections générales de 2011 mais surtout du scrutin concernant la magistrature suprême du pays. A cet effet, il a été convenu d’élaborer un programme commun de travail dans la perspective de susciter un « candidat unique » face à la celui de l’Alliance de la Majorité Présidentielle (AMP).

Le prétexte utilisé pour la rencontre du samedi 04 juillet était l’impératif  de dresser le bilan des 50 premières années de l’indépendance de la République Démocratique du Congo et d’envisager les perspectives d’avenir pour la Centenaire. S’agissant du passé commun aux Congolais, Jean-Claude Vuemba, François Mwamba, Arthur Z’Ahidi Ngoma, Christian Badibangi, Franck Diongo et le représentant de l’UDPS ont fait le constat amer du gâchis, sur tous les plans, de la période de 1960 à 2010.

Tournant les regards vers l’avenir, ils ont pris l’engagement de gérer autrement le pays, dans l’hypothèse où l’opposition sortirait victorieuse des élections présidentielle, législatives, sénatoriales, provinciales, municipales et locales. Le pari du centenaire devrait se focaliser sur la création des richesses à partir de l’agriculture et non des minerais, a soutenu par exemple François Mwamba,  qui a dénoncé au passage le rôle néfaste joué par certains pays de l’occident dans le passé sombre du Congo.

Chebeya dans la « Galerie Lufwa »

Le siège du MCPR, au n°63 de l’avenue Kasa-Vubu, dans la commune de Ngiri-Ngiri, héberge aussi la « Galerie Lufwa », qui est en fait un espace mural où trônent les portraits des Congolais et Africains ayant marqué l’histoire. Depuis le samedi 04 juillet 2010, le portrait de Floribert Chebeya, ancien Directeur de la Voix des Sans Voix assassiné dans la nuit du 1er au 2 juin 2010, orne l’entrée du siège du parti de Jean-Claude Vuemba. Celui-ci a profité de la réunion de l’opposition organisée le même jour pour dévoiler le visage de ce martyr de la démocratie et l’immortaliser. Désormais, Chebeya fait partie de la « cour des grands », où cohabitent Kimbangu, Mandela, Lumumba, Kasa-Vubu, Mobutu, Tshisekedi, Ileo, Mzee Kabila, etc.

Kimp.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*