Elections à Beni, Yumbi et Butembo : 15 jours de prolongation

0
70

C’est dans la matinée du mardi 12 février 2019, au siège de la CENI, qu’une délégation des députés nationaux et provinciaux des circonscriptions électorales de Beni Ville, Beni Territoire et Butembo a pris part à une séance d’échange avec le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Corneille Nangaa Yobeluoo. Après cette rencontre, un membre de la délégation a déclaré qu’ils étaient satisfaits des explications et assurances fournies par les membres de la centrale électorale.

A la suite de cette rencontre, Corneille Nangaa a annoncé aux candidats la prolongation de la campagne électorale de quinze jours afin de leur permettre de rappeler leurs numéros aux électeurs. Ceci est une bonne nouvelle, a fait savoir la délégation des candidats députés nationaux et provinciaux aux professionnels des médias.

            Parlant des échanges,  la délégation a notamment été informée de la descente imminente d’une équipe technique de haut niveau de la CENI dans ces territoires afin de réaliser une mission d’évaluation pour les derniers réglages techniques et opérationnels avant la tenue des élections programmées au plus tard le 31 mars 2019. Cette équipe de haut niveau va également assurer la remise à niveau et si nécessaire reprendre la formation des agents électoraux aux niveaux des antennes de la CENI. Au retour de cette mission qui va se déployer incessamment, un calendrier électoral sera publié et va préciser la période d’accréditation des témoins, observateurs et journalistes ; la période de la campagne ; la date du scrutin ainsi que la période de traitement des contentieux électoraux.

            Pour sa part, le Rapporteur de la CENI, Jean-Pierre KALAMBA a indiqué que ces élections permettront, comme dans les autres provinces, d’élire les députés nationaux et provinciaux dans ces territoires et donc de passer à l’étape de l’installation des nouvelles assemblées provinciales et d’élire au second degré les gouverneurs, vice-gouverneurs de même que les sénateurs dans les provinces du Nord Kivu et de Mai-Ndombe.

            Toujours au sujet de l’organisation des élections dans les trois territoires, il y a lieu d’évaluer les conditions logistiques et sécuritaires pour une organisation apaisée des élections combinées législatives nationale et provinciale : tel est l’objet de la mission qu’effectuent les cadres de la CENI dans les territoires concernés.

            Cette mission exploratoire procèdera à l’identification et à la confirmation des disponibilités des agents électoraux temporaires retenus avant le report des scrutins du 30 décembre 2018.  Tel est d’ailleurs le contenu d’unùcommuniqué de presse, où la CENI invite ces agents à confirmer leur disponibilité auprès du panel siégeant à l’Antenne de la CENI à Yumbi, du 14 février au 20 février 2019. Il s’agit principalement des Formateurs Electoraux Nationaux (FEN), des Formateurs Electoraux Provinciaux (FEP), des Techniciens des Centres de Vote (TCV) et  des Membres du Centre Local de Compilation des Résultats (MCLCR).

Le même communiqué précise que les Chefs des Centres de Vote (CCV) et  les Membres des Bureaux de Vote et de Dépouillement (MBVD) seront identifiés par les agents commis au repérage des bureaux de vote et qu’en cas de déficit, un recrutement additionnel sera organisé au même moment. La CENI encourage les candidatures féminines. La mission exploratoire de la CENI à Yumbi est conduite par le Directeur des opérations au Secrétariat Exécutif national, Joseph Lusamba Senda qu’accompagnent le directeur de la communication, Jean Baptiste Itipo et d’autres cadres de la Centrale électorale.Dorcas NSOMUE

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •