Eglise de Réveil du Congo : Dodo Kamba Balanganayi élu président

0
119

La fumée blanche n’a pas tardé à se manifester à l’Eglise du Réveil du Congo (ERC) pour l’élection du nouveau président de ce regroupement des églises chrétiennes de la République Démocratique du Congo, mieux identifiées sous l’appellation de « églises de réveil ». C’est dans les installations du complexe hôtelier « Africana Palace», sis sur l’avenue des Huileries, dans la commune de Lingwala, que la fumée blanche fiévreusement attendue était sortie le samedi 12 septembre 2020 à 12 heures, avec l’élection, aux allures d’un plébiscite, du nouveau président de l’ERC en la personne de Kamba Balanganayi Dodo, chef spirituel de l’église Bethsaïda.

            L’élection du nouveau président de l’ERC était l’unique point inscrit à l’ordre du jour de l’assemblée générale extraordinaire organisée pour la circonstance. Des délégués des provinces et de Kinshasa y ont pris part, notamment ceux constituant le corps électoral.

            Deux candidats dont une femme étaient en lice pour la succession à la présidence de l’Eglise du Réveil de la République Démocratique du Congo. A savoir : Dodo Kamba Balanganayi et Brigitte Kakuta.

            Trois minutes de parole ont été données à chaque candidat pour présenter le programme qu’il entendait actionner pour l’avenir de l’ERC au cas où il était élu.

            Dodo Kamba était le premier à monter à la tribune pour dévoiler son programme d’action. Puis, c’était le tour de la candidate Brigitte Kakuta d’exposer les grandes lignes de son programme, dans lequel le social occupait une place de choix. Elle a justifié cela par le fait que l’homme n’est pas seulement esprit. Mais, il a également un corps dans lequel cet esprit habite et qu’il faut bien entretenir. C’est dans ce cadre qu’elle avait proposé de militer pour la création d’une équipe de football et des salles de gymnastique pour les pasteurs afin de leur permettre de maintenir leur forme.

            Après avoir animé la salle avec un programme aux aspects parfois humouristique, la candidate a cependant surpris l’auditoire en général et le corps électoral en particulier en annonçant son désistement en faveur de son challenger.

83% des votants  présents

            Il faut signaler que le désistement de Brigitte Kakura n’a pas eu d’effet suspensif du vote. Car, le processus électoral s’est déroulé comme prévu.

Sur les 84 votants pour 212 voix à exprimer suivant le mode de représentativité par provinces, 67 votants étaient présents dans la salle. Ce qui représentait 83% des votes à exprimer.

            En rapport avec le mode de représentativité, on signale en passant que le grand Katanga bénéficiait de 21 voix au regard de sa taille et de l’implantation de l’Eglise de réveil à travers ses différentes entités administratives. Et le reste des provinces bénéficiait chacune de 11 voix. Kinshasa 2 voix.

A l’issue du vote, l’unique candidat resté en lice Kamba Balanganayi Dodo a recueilli 208 voix exprimées sur les 212 attendues. Il y a eu deux bulletins nuls et deux voix en faveur de Brigitte, malgré son désistement.

            S’exprimant à chaud après son brillante élection, le chef spirituel de l’église Bethsaïda, installée dans la commune de Lemba, a fait savoir que le sentiment qu’il ressentait n’était pas celui du triomphalisme mais plutôt de responsabilité.

            Louant les qualités de la révérende Brigitte Kakuta qui s’est retirée pour lui laisser la place, Dodo Kamba a reconnu sa grandeur d’âme en la félicitant, avant de lui demander d’accepter de travailler ensemble afin de relever les nombreux défis qui attendent leur communauté.

Par ailleurs, le nouveau président s’est engagé à œuvrer pour restaurer et redorer l’image de l’ERC, actuellement pas du tout reluisante à cause des comportements de certains de ses fils et filles. Il promet également de travailler pour la restauration des valeurs morales de l’homme de Dieu et celles de ses fidèles.

            Pour clore sa brève intervention de circonstance, Dodo Kamba Balanganayi n’a pas dérogé à la tradition. Il s’est tourné vers ses prédécesseurs et aînés dans la foi pour leur exprimer toute sa gratitude pour l’acte posé, celui d’accepter de retirer et laisser la direction de l’ERC entre les mains de la jeune génération.

            Peu après, c’est le représentant du ministère de la Justice qui est monté à la tribune pour prendre acte de l’élection du nouveau président de l’Eglise du réveil de la République Démocratique du Congo. Puis, il lui a souhaité un bon et fructueux mandat à la tête de l’ERC.

            L’investiture officielle du nouveau président interviendra ce mercredi 16 septembre 2020.

Dom 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •