Ebola : le « Plan stratégique de consolidation et de stabilisation » est là

0
102

C’est depuis quelques semaines que les nouvelles en rapport avec le
virus Ebola en RDC ne cessent d’aller dans le sens de l’accalmie au
niveau de différentes zones de santé touchées par cette maladie. C’est
dans ce contexte qu’à travers son rapport sur la situation
épidémiologique rendu public en date du 20 juillet 2018, le ministre
de la Santé Publique, Dr Oly Ilunga Kalenga, a annoncé la validation
du « Plan stratégique de consolidation et de stabilisation » du
système de santé au sujet du virus Ebola pour la période août-octobre
2018.
Il convient de signaler que ce « Plan stratégique de consolidation et
de stabilisation » est le produit de la revue stratégique à
mi-parcours des activités de riposte contre Ebola réalisée du 3 au 5
juillet 2018. Son objectif principal est de consolider les acquis de
la riposte contre Ebola, maintenir une vigilance accrue, tirer des
leçons, identifier les bonnes pratiques pour le futur et contribuer à
la résilience du système de santé.

Ce « Plan stratégique de consolidation et de stabilisation » offre
également l’opportunité de présentation des interventions prioritaires
dans les domaines suivants :
– La surveillance épidémiologique et la réponse rapide pour maintenir
et renforcer les activités de surveillance ainsi que la capacité
d’investigation ;
– Le diagnostic des cas pour maintenir les laboratoires et former le
personnel local à l’utilisation de ces laboratoires ;
– La prise en charge médicale pour faire face à un éventuel cas,
renforcer la capacité locale sur le long terme et faire le suivi
médical et psychologique des survivants ;
– La prévention et le contrôle des infections pour renforcer le
respect des règles d’hygiène et d’assainissement dans les formations
sanitaires ;
– La communication de risque et l’engagement communautaire pour
assurer une meilleure connaissance des risques par la communauté ;
– L’appui psychosocial pour maintenir le suivi psychologique des
victimes et de leurs familles ;
– La vaccination pour assurer la formation des vaccinateurs congolais
sur les bonnes pratiques médicales, la formation des logisticiens sur
la gestion de la chaîne de froid et la documentation du succès de la
vaccination en anneau contre Ebola ;
Il sied de signaler que la gratuité des soins dans les 7 zones de
santé de la province de l’Equateur se poursuivra jusqu’en décembre
2018.
Il y a lieu de noter que depuis le 6 juin dernier, aucun nouveau cas
de virus Ebola n’est enregistré en République Démocratique du Congo.
C’est ce qui donne à penser que le plan de riposte national, avec le
concours des partenaires extérieurs, a produit des résultats
escomptés.
Compte tenu de  l’évolution positive de la situation épidémiologique
sur terrain, les autorités congolaises s’apprêtent à déclarer, dans un
avenir proche, la fin de la maladie à virus Ebola non seulement dans
la province de l’Equateur, mais aussi sur toute l’étendue du
territoire national.

Melba Muzola

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •