Ebola dans le Nord-Kivu : l’armée appelle ses troupes à la vigilance

0
31

Dans un communiqué officiel rendu public le week-end dernier, le commandant de la 34ème région militaire, le Général de brigade Ilunga Mpeko, a tiré la sonnette d’alarme sur le grave danger que représente la fièvre hémorragique à virus Ebola, dont le premier cas a été enregistré récemment à Goma, la grande ville touchée depuis le début de l’épidémie en RD Congo.  

            Ainsi, il a appelé tous les militaires et leurs  membres de familles à la vigilance car, dit-il, cette maladie est désormais une menace au même titre que les groupes armés pour la sécurité du Nord-Kivu.

            De ce fait, Ilunga Mpeko les a invités à observer scrupuleusement les règles d’hygiène pour lutter contre ce virus mortel.

            « Eu égard à ce qui précède, tous les officiers, les sous-officiers, caporaux et soldats sont appelés à lutter farouchement contre la maladie à virus Ebola, en observant sans failles toutes les mesures d’hygiène y relatives, établies par les autorités sanitaires et leurs partenaires dans le cadre de la lutte contre la maladie», peut-on lire dans le communiqué.

Messages de prévention pour le public

            A ce sujet, l’Organisation Mondiale de Santé a mis à la disposition du public un guide de bonne conduite pour prévenir le virus Ebola.  En voici quelques signes:

-Ebola provoque une fièvre soudaine et élevée, une très grande fatigue, des maux de tête, des douleurs et une perte d’appétit.

-Si vous pensez avoir été exposé à Ebola, limitez les contacts rapprochés avec les autres.

-Ebola entre dans votre corps par votre bouche, votre nez, vos yeux ou par une lésion cutanée.

-Vous ne pouvez pas transmettre Ebola tant que vous n’avez pas de symptôme- fièvre soudaine et élevée, extrême fatigue.

-Lavez vos mains avec de l’eau et du savon après chaque contact avec une personne malade.

-À une personne malade, donnez en grande quantité de l’eau, de la soupe, du thé ou toute autre boisson. Pas d’alcool.

-Vous ne pouvez pas attraper Ebola juste en faisant vos courses,  en parlant aux gens, ou en marchant dans la rue.

-Les malades d’Ebola ont besoin de boire de grandes quantités d’eau et de Solution de Réhydratation Orale chaque jour.

Si vous n’avez pas de Sels de Réhydratation Orale à la maison, vous pouvez en faire vous-même. Dans 1 litre d’eau potable, ajoutez 6 cuillères à café de sucre et une demi-cuillère à café de sel.

-Ne pas donner d’aspirine ou d’ibuprofène aux malades d’Ebola. Cela  aggrave les saignements.

-Guéri d’Ebola? Aidez votre communauté en prenant soin de ceux qui sont malades. En vous protégeant. 

-Ne touchez pas une personne décédée d’Ebola, elle reste très contagieuse.

-Seules des personnes formées peuvent s’occuper d’une personne décédée d’Ebola.

-Même après sa mort, une personne reste hautement infectieuse. Recueillez-vous auprès du défunt sans le toucher, en gardant une distance d’un mètre.

-Abstenez-vous de tout rapport sexuel si vous commencez à vous sentir malade.

-Faites attention à votre santé et contrôlez tous les jours votre température pendant 21 jours si vous avez été en contact proche avec une personne infectée par le virus Ebola.

-Séparez le malade du reste de la famille et limitez les contacts pour éviter de nouvelles transmissions de l’infection Ebola.

-Parlez avec vos responsables locaux, vos enseignants, vos voisins et travaillez ensemble sur la prévention du virus Ebola.

-Les moustiques ne transmettent pas le virus Ebola.

            Il sied de rappeler que l’’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré le 17 juillet dernier  l’urgence sanitaire mondiale en raison de l’épidémie d’Ebola en RDC, qui a tué 1 668 personnes depuis l’année passée. Une alerte donnée après le décès du premier cas détecté dans une métropole, Goma, deuxième ville du pays au carrefour des Grands Lacs.

Perside DIAWAKU

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •