Ebola à Mbandaka : le prof. Muyembe au front

0
32

Après sa nomination comme coordinateur de la riposte contre le virus Ebola en RDC par le chef de l’Etat, le professeur Jean-Jacques Muyembe séjourne depuis  hier mercredi 9 septembre 2020 à Mbandaka, où sévit la maladie à virus Ebola. Accompagné de l’Ambassadeur du Canada, Nicolas Simard, et de son équipe de travail, le virologue dit vouloir palper du doigt les réalités du terrain, cerner le vrai problème lié à la recrudescence de la maladie dans cette partie du pays, afin de peaufiner des stratégies  pour l’éradiquer définitivement.

            Pendant son séjour, il envisage ainsi rencontrer les autorités provinciales, les responsables religieux, les chefs coutumiers, le personnel sanitaire  et d’autres personnes ressources dans le but de savoir ce qui se passe réellement là-bas et savoir quels sont les éléments qui empêchent à ce que cette épidémie soit contrôlée.

            Le Docteur Muyembe avait coordonné la dernière partie de la dixième épidémie d’Ebola dans la province du Nord-Kivu, qui avait causé la mort de 287 décès pour 3470 cas. 

            Il sied également de noter que  le Professeur  Jean-Jacques Muyembe  Tamfum, ayant consacré les quatre dernières décennies à la recherche sur cette maladie, avait fait partie de l’équipe de recherche ayant enquêté sur la première flambée de ce virus mortel  en 1976. Il a aussi travaillé dans l’équipe de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) ayant appliqué les mesures  de détection et de lutte pour la première flambée urbaine documentée d’Ebola, à Kikwit, en 1995, en République Démocratique du Congo.

            Depuis que la maladie a été déclarée pour la onzième fois dans la province de l’Equateur, le nombre des cas continue à augmenter et l’épidémie poursuit son expansion géographique. Si la menace est encore là,  quelques informations un  peu plus rassurantes tombent aussi.

            En effet, l’OMS dans sa dernière mise à jour datée du dimanche 6 septembre 2020 et publiée dans son compte twitter, ne signale aucun cas confirmé et aucun nouveau décès parmi les cas confirmés.

            Pour les données du 5 septembre, la RDC avait recensé deux nouveaux cas confirmés dont un nouveau décès parmi les cas confirmés. Et la Zone de santé de Bomongo avait notifié son premier cas confirmé de la maladie le 4 septembre.

            Déclarée le 1er Juin dans la province de l’Equateur, l’épidémie à virus Ebola compte, à ce jour, 112 cas (106 confirmés et 6 probables) dont 48 décès et 50 guéris. Ce qui constitue un taux de létalité de plus 42,9 %. 

Perside Diawaku

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •