Du 28 au 31 mars à Fatima : Convention de l’opposition pour répondre à Kingankati

0
78

téléchargement (8)L’opposition décide de  lever le suspense sur sa position concernant les conclusion de la réunion de Kingankati  tenue  récemment par les caciques de la majorité autour de leur autorité morale, le président Joseph Kabila.

Pour ce faire, les acteurs de l’opposition regroupés  dans la plate forme «Sauvons le Congo» viennent de convoquer une convention du 28 au 31 mars afin d’affûter leurs armes pour répondre point par point à la Majorité présidentielle.

            Au cours d’un point de presse co-animé par les coordonateurs de CVD, Jean Bertrand Ewanga, Martin Fayulu des FAC et Christopher Ngoyi  de la société civile  au siège de  l’ECIDé hier mardi 25 mars, ces acteurs ont déjà annoncé les couleurs en  dénonçant le plan secret de la majorité pour opérer un passage en force et réaliser le coup d’Etat constitutionnel en 2016.

            La plate-forme «Sauvons le Congo» prendra  à l’issue de ladite convention une position ferme sur la déclaration du président du Sénat faisant état de la révision constitutionnelle parmi les matières à traiter pendant la session de mars.

            A ce sujet, Ewanga a fait savoir au président du Sénat que son institution est illégale pour entreprendre une révision de la constitution  et que la plate-forme «Sauvons le Congo» qui s’oppose ouvertement à toute  tentative de la révision constitutionnelle, ne ménagera  aucune stratégie pour barrer la route à cette initiative du speaker de la chambre haute

            Les acteurs de «Sauvons le Congo» ont également réaffirmé leur détermination à éjecter le président de la CENI grâce à leur pétition qui totalise à ce jour 40.000 signatures, en dépit des  perturbations des agents de la police.

ERIC WEMBA  

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*