Dossier Marché Central : Ngobila reçoit le soutien des étudiants de Kinshasa

0
204

Des étudiants de la capitale réunis au sein de la Représentation des Etudiants du Congo (REC) soutiennent le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny  Ngobila, dans son bras de fer avec l’homme d’affaires Ghassan autour du Marché Central.      

Ils l’ont fait savoir au terme de leur réunion du vendredi 19 juin 2020, au cours de laquelle plusieurs questions ont été abordées, notamment celle liée à la réhabilitation de ce grand centre de négoce. Dans leur déclaration, ils ont exprimé leur indignation quant à la manipulation de certains de leurs camarades étudiants par certaines forces occultes, dans le but de perpétrer des troubles dans la ville, en violation de l’ordonnance du Président de la République sur l’état d’urgence et les mesures barrières contre la pandémie du coronavirus. 

            Pour Kimanga, président de la REC, qui a du reste lu cette déclaration, son organisation soutient le principe de l’égalité de la gestion de la chose publique, tout en s’opposant à l’idée du bradage du patrimoine de l’Etat congolais, en l’occurrence le Marché Central.  Leur démarche, souligne-t-il, s’inscrit dans la dynamique du soutien de la vision du gouverneur de la ville visant à changer l’image ternie de la capitale congolaise dans le secteur de l’assainissement et de la modernité. Et d’ajouter que les intérêts individuels ne doivent pas occulter les intérêts collectifs.

Par ailleurs, les étudiants de Kinshasa se disent indignés par le comportement de certains individus à la solde du sujet libanais, mis en cause dans le dossier « Marché Central ». Selon Kimanga, des émissaires de Ghassan ont approché certains d’entre eux en vue de les entraîner dans des manifestations visant à semer le désordre à Kinshasa, au moment où le pays traverse une crise sanitaire aux conséquences multiples sur l’économie, le social, le transport, le commerce, l’industrie, et même les activités académiques.

La jeunesse étant l’avenir du pays, il a lancé un appel au calme à tous les étudiants, les invitant au sens élevé de patriotisme et au respect du patrimoine de l’Etat.

Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •