Discours de Fatshi sur l’état de la Nation : le Congo nouveau enfin en chantier

0
195

Le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, s’est adressé à la Nation hier lundi 14 décembre 2020, à partir du Palais du peuple, devant les deux chambres du Parlement réuni en Congrès. C’est Alexis Thambwe Mwamba, président du Sénat, qui a dirigé la cérémonie, avec à ses côtés son homologue de l’Assemblée Nationale, Mboso Nkodia, président du Bureau d’âge de cette institution.

Dans sa présentation de l’état de la Nation, le Président de la République, a fait en réalité le bilan de sa seconde année de mandat, à compter du 16 décembre 2019, date de sa dernière intervention devant le Congrès du Parlement. Après avoir fait le constat de l’échec de la coalition FCC-CACH, il a témoigné son profond respect au peuple congolais, pour avoir affronté, avec courage, les injustices sociales dues au déficit de gouvernance. Il n’a pas caché sa déception face au blocage systématique de toutes les réformes qu’il comptait mettre en œuvre pour construire un nouveau Congo, sur fond d’humiliations et de difficultés de tous ordres.

                  Félix Antoine Tshisekedi a rappelé avoir mis trois temps pour s’émanciper d’une coalition qui rendait le changement aléatoire : la création de l’Union Sacrée de la Nation, les consultations des forces politiques et sociales ainsi que la prise des décisions découlant de l’écoute des forces vives de la Nation.

                  Le mariage FCC-CACH ayant été cassé depuis le 6 décembre 2020, le Président de la République s’est fixé un nouveau cap pour bâtir un Congo nouveau. Celui-ci devrait avoir, comme soubassement politique, l’Union Sacrée de la Nation, dont les valeurs et principes ont été clairement définis dans son discours du 6 décembre. Les défis à relever, sur la voie de l’émergence d’un Congo uni, fort et prospère, sont ceux de la professionnalisation de l’armée et de la police, à travers la création d’académies militaires et policières, avec l’appui des USA et de la France, de la relance de grands travaux d’infrastructures avec le soutien de la Chine ; de la consolidation de la gratuité de l’enseignement de base et des mesures d’accompagnement ; de l’amélioration de la desserte en eau potable et électricité pour tous, dans l’optique d’une RDC comme leader africain dans le secteur énergétique ; de la protection de l’environnement ; la redynamisation du front diplomatique, etc.

                  Une feuille de route, fondée sur son programme d’action pour le quinquennat en cours, va être mise à la disposition du prochain gouvernement, afin de matérialiser toutes les réformes devant servir de socle à l’émergence du pays, sur tous les plans.

                  Libéré des contraintes de la coalition FCC-CACH, Félix Antoine Tshisekedi a affiché sa détermination à faire avancer le pays, avec le concours de plus de 80 millions de Congolais et des partenaires disposés à l’accompagner.Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •