Didier Okito : « Pas de pénurie alimentaire en vue »

0
60

Le vice-ministre de l’économie nationale Didier Okito poursuit  ses descentes sur le terrain pour s’assurer des capacités du pays de faire face aux conséquences de la pandémie de coronavirus dans le domaine de l’approvisionnement de la population en denrées alimentaires. Il s’est dit rassuré après une visite mardi des entrepôts et chambres froides de Kinshasa.

« Nous pouvons tenir jusqu’en juin » a-t-il déclaré avant de souligner que le relai pour les mois suivants sera assuré grâce aux dispositions utiles déjà en chantier. 

Parlant de la situation économique globale, le vice-ministre a insisté sur les perturbations intervenues dans l’économie mondiale à la suite de l’intrusion du coronavirus dans les différentes prévisions de croissance. L’ennemi que nous affrontons a tout remis à plat et il faut faire preuve d’imagination pour relancer la machine de la production.

« En dépit de ces difficultés, nous allons avancer », a poursuivi Didier Okito, tout en précisant que pour le ministère, le contrôle se limite au niveau des grossistes qui jouent en tout cas le jeu. Les écarts constatés relèvent de l’anticipation économique du reste peu significative car le pays importe tout. Le vrai problème se trouve chez les détaillants qui fixent les prix à leur gré. D’où l’instruction faite au gouverneur de la ville de Kinshasa de dépêcher sur le terrain des missions permanentes comprenant les chefs des divisions des zones Est et Ouest en vue de permettre à  la surveillance des marchés de peser sur l’évolution des prix.
 Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •