Dialogue : aucun préalable rempli

0
343
R56A0795A l’image du processus électoral pour lequel la Majorité Présidentielle se retrouve sans la moindre contrainte de calendrier, le pouvoir en place peut se frotter les mains en ce qui concerne les préalables relatifs à la participation de la véritable opposition au Dialogue. Comme par hasard, ce forum est sur le point de se clôturer sans que le gouvernement n’ait procédé à la libération de tous les prisonniers politiques, à la réouverture des médias proches de l’opposition toujours interdits de diffusion, à la cessation des poursuites judiciaires politisées contres des opposants, à la dissolution des partis nés du dédoublement, etc.
Pourtant, l’opposition présente à la Cité de l’Union Africaine avait promis à l’opinion tant nationale qu’internationale qu’elle allait se battre à l’intérieur de ce forum pour obtenir la satisfaction des préalables à la tenue d’un dialogue inclusif. On se rend compte, au finish, que rien n’a bougé dans le sens des résultats escomptés. Au contraire, elle s’est transformée en accompagnatrice de la Majorité Présidentielle dans ses velléités de conservation du pouvoir par défi.
A présent, la famille politique du Chef de l’Etat peut dormir tranquille, n’ayant plus aucun compte à rendre à la fameuse opposition « alimentaire » qui a capitulé dans une bataille où elle avait tout à gagner.
A présent, il ne reste plus que « le Rassemblement » pour faire bouger les lignes et rappeler à la Majorité Présidentielle ainsi qu’à la Communauté internationale les conditions pertinentes à remplir pour obtenir l’inclusivité du dialogue et résoudre la crise politique au sommet de l’Etat.
                                    Kimp
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •