Dialogue : Lisanga propose un panel pour Kodjo

1
133

lisanga_bonganga_rtmLe coordonateur du Front du Peuple, Lisanga Bonganga, poursuit sa campagne de sensibilisation en faveur du dialogue, version Tshisekedi, qu’il considère comme l’unique voie royale pour sortir la République Démocratique du Congo de la crise actuelle, née du hold up électoral du 28 novembre 2011.

Le samedi 15 mai 2016, lors d’un meeting organisé au terrain Mefe, dans la commune de Lemba, il a expliqué à ses  partisans la nécessité d’un panel composé des représentants de l’ONU, de l’UE, de l’UA et de l’OIF pour encadrer le Facilitateur désigné par l’Union Africaine, l’ancien premier ministre togolais Edem Kodjo, dans sa lourde mission de pilotage du futur dialogue à organiser en République Démocratique du Congo.

Il a fait savoir que cette proposition, qui émane  du président de l’UDPS, vise à maximiser les chances de réussite de ce forum.

« Tshisekedi ne peut en aucun cas manœuvrer à bloquer le dialogue dont il est l’initiateur », a clamé le leader du Front du Peuple. Lisanga Bonganga a demandé à la population congolaise, qui place beaucoup d’espoirs dans ces assises, de prendre son mal en patience.

Le coordonateur du Front du peuple a  informé ses partisans que la liste des délégués de l’UDPS et de ses alliés est déjà prête et que le président Tshisekedi   attend que  toutes les conditions soient réunies pour autoriser son dépôt.

Il a joint sa voix à celle du président de l’UDPS pour rejeter l’Arrêt rendu par la Cour Constitutionnelle en date du 11 mai 2016, qui donne le quitus au président Kabila de se maintenir au pouvoir en cas de non tenue des élections.

Le coordonnateur du Front du peuple estime que la Cour Constitutionnelle n’est pas habilitée à accorder un sursis au Chef de l’Etat actuel, qui aura consommé ses deux mandats de cinq ans le 19
décembre 2016 à minuit.

Pour Lisanga, la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies a la primauté sur l’Arrêt rendu par la cour Constitutionnelle.

Par ailleurs, il considère la situation qui prévaut au Katanga comme
une distraction de la Majorité au pouvoir et ses dissidents, afin de
détourner le peuple congolais de l’objectif essentiel qui est la tenue
dialogue pour baliser les élections apaisées, à organiser dans les
délais constitutionnels.
Lisanga a appelé à la mobilisation de l’ensemble du peuple pour
soutenir le dialogue tel que prôné par le président de l’UDPS, Etienne
Tshisekedi

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.