Deux candidatures pour succéder à Samy Badibanga

0
133

Le bureau du Sénat a enregistré, hier lundi 7 juin 2021, la candidature de deux sénateurs pour le poste de premier vice-président, auparavant occupé par  Samy Badibanga.  Il s’agit des  sénateurs  Éric MAKANGU et Eddy MUNDELA, tous deux membres de l’Union sacrée.

            Notons que Éric MAKANGU s’est présenté comme candidat indépendant, bien qu’étant  membre de l’Union Sacrée, et se dit prêt à accompagner la vision du chef de l’État, une fois élu Vice-président. « Je suis venu déposer ma candidature au poste de vice-président du Sénat afin de servir la république et compléter le bureau dans les attributions qui sont celles de 1er vice-président.  ça été fait de manière officielle et publique… Je suis candidat indépendant et membre de l’Union Sacrée de la Nation. Je vais accompagner la vision du chef de l’Etat, celle de reconstruire et relever ce pays. Je compte sur tous les sénateurs, unanimement ceux de l’Union Sacrée, et ceux qui ne sont pas de l’Union Sacrée, pour me permettre de briguer ce poste. Nous sollicitons le soutien, pas seulement du Grand Kasaï, mais de toutes les provinces parce qu’il ne s’agit pas d’un poste qui devra servir seulement le Grand-Kasaï mais plutôt toute la nation. Mon combat, c’est le nationalisme et l’unité géopolitique», a indiqué le sénateur Eric Makangu.  

            Par contre, La candidature du sénateur Eddy Mundele,  est portée par l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès social). C’est ce qui a justifié la présence d’Augustin Kabuya, Secrétaire Général de l’UDPS, lors du dépôt de la candidature du précité.   Selon Augustin Kabuya, le Sénateur  Eddy Mundele  a reçu le quitus du parti pour pouvoir postuler à ce poste, surtout qu’il est l’unique Sénateur de l’UDPS au sein de cette chambre législative. Il a ainsi demandé à tous ceux qui soutiennent la vision du chef de l’Etat, d’appuyer la candidature de leur collègue avec espoir  que celui-ci sera à la hauteur des attentes de tout le monde, au regard de son profil.

            Étant membre de l’Union pour la démocratie et le progrès social par ricochet de l’Union sacrée de la nation coalition majoritaire au sein du Sénat et du gouvernement, plusieurs observateurs pensent que  le sénateur Eddy Mundela Kanku serait bien positionné pour succéder à Samy Badibanga.

             Il sied de noter que l’ex vice-président du Sénat, avait démissionné pour des raisons de convenance personnelle.  La course pour sa succession étant ouverte, l’élection proprement dite est prévue le 12 juin prochain. Selon le calendrier,  c’est le mardi prochain qu’interviendront l’examen et l’affichage des listes. La campagne électorale, quant à elle, est prévue le jeudi 1O juin, soit deux jours avant l’élection et l’installation de celui qui briguera ce poste de premier vice-président.   

Perside Diawaku

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •