Des solutions efficaces basées sur la bonne gouvernance et l’éthique

0
54

 La clôture des cinq journées de réflexion (du 06 au 10 juin 2011) sur les  voies et moyens d’accroître la desserte en eau potable et l’efficacité de l’entreprise, l’Assemblée générale des Cadres dirigeants de la Regideso (AGCDR) a clôturé ses travaux le vendredi dernier, par la lecture des propositions faites pour une meilleure mutation de cette entreprise en Société commerciale SARL. A cette occasion, Nicolas Manzila, adga de la Regideso, est revenu sur l’engagement pris par ses collaborateurs pour atteindre – entre autres performances, d’ici fin 2011 – une hausse du rendement réseau d’au moins 70% dans la fourniture d’eau potable ; un taux de recouvrement de créances des abonnés privés de 85% et une augmentation de 8% rendement réseau.

Pour lui, la bonne gouvernance dont il a été question durant les cinq jours de travaux, est ‘coupée au couteau’ si d’autres disciplines ne l’accompagnent pas, telle que l’éthique, la déontologie professionnelle et le management pour aboutir au changement de comportement recherché. Nécessairement, note-il, on a constaté que la bonne gouvernance doit atterrir sur l’éthique de conviction et de responsabilité.

En outre, il a constaté que tous les cadres de l’entreprise sont déterminés à regarder dans une même direction, car, avec la transformation de la Regideso  en société commerciale, les objectifs ambitieux devaient être envisagés, avec des moyens humains et  financiers plus importants et tout cela, au mieux des intérêts de la société.

L’Adga a tenu à conscientiser chaque cadre pour le respect, non seulement des engagements pris de contribuer la réussite du Programme d’entreprise ainsi esquissé durant cette rencontre, mais aussi et surtout de s’approprier ce programme dans sa réalisation au niveau de chaque direction provinciale pour l’atteinte des objectifs ainsi fixés. Pour maximiser les chances de réussite de ce programme, il a dit que l’assemblée a décidé la centralisation des recettes au niveau central et la création d’une commission présidée par l’Adg qui s’occupera de l’arbitrage des allocations des moyens  financiers. Il a souligné le fait que la direction générale de l’entreprise qui assure la coordination ne peut rien faire si elle ne reçoit pas des cadres et des directions provinciales, les moyens et les informations nécessaires pour ce faire.

Les cadres sont plus que jamais engagés à réussir la passage de la Regideso en société commerciale

Prenant la parole au nom des cadres dirigeants de la Regiseso, Nkongolo Tsheza, président des cadres de direction a salué la franchise et le courage avec lesquels les cadres dirigeants se sont remis en question au profit de leur entreprise. Selon lui, les cadres ont constaté que le problème de cette transformation se situait à deux niveaux l’homme-cadre dirigeant et les moyens.  Il a souhaité  que la collaboration entre la haute direction et les cadres  continue dans cette bonne direction pour éviter tout goulot d’étranglement à  ce processus. Il a souhaité que soit combattu avec force des antivaleurs qui sont suicidaire pour l’entreprise, notamment la légèreté et l’impunité. 

SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*